DESTINATION TERRE 7 , Mu et les autres mondes ; Chapitre 12 : Die Suche

DESTINATION TERRE 7 , Mu et les autres mondes

Chapitre 12 : Die Suche

 

 

Légendes

Lintz a bien traduit dans « Kásskara und die Sieben Welten » , La légende de Yucca , que je vous avait d’ailleurs déjà livrée dans DESTINATION TERRE 3 , La dissolution des dieux

Je ne voudrais pas vous priver de la seconde légende, Die Suche : La recherche , transcrite par Joseph F. Blumrich , alors je vous en ai fait la traduction

Je vous en souhaite une agréable lecture

 

La recherche

L’histoire que je vais vous raconter maintenant concerne mon lieu de naissance , Oraibi.

Elle eu lieu il y a très longtemps

Oraibi avait été créé longtemps avant et était déjà devenu un grand village. Beaucoup de gens y vivaient et avaient des maisons, dont certaines avaient cinq

étages .

Les gens qui y vivaient disposaient de l’eau provenant des nombreuses sources des basses terres.

La plus importante est la source Flute qui existe encore aujourd’hui.

Elle est située à environ 800 mètres à l’ouest d’Oraibi.

C’était le travail des femmes de rapporter l’eau à la maison de l’une de ces sources, et elles avaient l’habitude d’y aller tous les après-midi en groupe.

 

Parmi elles , il y avait une jeune fille nommée Panáyanem qui signifie « la femme qui vit dans l’eau. »

Un après-midi d’été, il faisait si chaud qu’elles sont toutes montées dans les derniers étages de leurs maisons pour profiter de l’ombre et du vent frais.

Elles faisaient cela volontiers les chaudes journées d’été

Au cours de l’hiver elles descendaient au rez-de-chaussée ou au sous-sol, pour se préserver du froid , dans ces maisons que nous appelons maisons Kivas

 

Cet après-midi là , il faisait très chaud et toutes les femmes étaient assises sur les

toits, mais Panáyanem décida d’aller quand même chercher de l’eau.

Elle prit la grande cruche, d’environ vingt litres d’eau, et la citrouille qu’elle utilisait pour remplir la cruche

Elle partit sur le chemin étroit, qui descendait de la falaise

Il n’y avait personne , même les enfants ne jouaient pas en bas dans les collines de sable.

 

Le long du chemin un surplomb sculpté dans le rocher offrait de l’ombre

Elle souhaitait s’y reposer un moment pour se rafraîchir.

Quand elle arriva au surplomb, il y avait déjà là un jeune homme.

La jeune fille connaissait bien sûr tous les jeunes hommes de la région , mais celui-ci , elle ne le connaissait pas :

C’était un étranger

Il portait des vêtements splendides

À cette époque, personne n’était aussi bien habillé que les Kachinas pendant les

cérémonies

Panáyanem en fut très surprise.

Elle s’arrêta et lui dit :

« Il fait bien frais ici, n’est-ce pas? »

Et l’étranger lui répondit :

« Pourquoi ne restez-vous pas ici un moment pour vous rafraichir »

Alors elle s’est assise à côté de lui

Il y avait juste assez de place à l’ombre pour tous les deux.

 

L’étranger avait une belle chevelure lisse qui lui allait presque jusqu’à la taille. Une ligne rouge était peinte d’une joue à l’autre traversant son nez.

Sur sa poitrine un collier de coquillages de différentes tailles faisait un joli son quand il bougeait

Sous les genoux il portait de belles jambières tissées et sur le bras il avait un ruban qui représentait des flocons de neige.

Elle a tout de suite compris qu’il devait être de haut rang.

 

Ils ont parlé un peu ensemble et étonnamment elle oublia de lui demander qui il était et d’où il venait

Le jeune homme lui a dit qu’il allait l’accompagner jusqu’à la source

Elle accepta et ils allèrent ensemble à la source de Flûte.

Ils restèrent là un moment puis le jeune homme lui dit qu’il devait repartir

A ce moment seulement elle lui demanda où était sa maison

« L’univers est mon domaine » lui répondit-il

Elle s’éloignât juste de quelques pas de la fontaine, et quand elle se retourna il n’était plus là

Sur le chemin du retour elle ne vit personne.

Ses parents furent très étonnés quand elle leur raconta cet évènement :

Sa rencontre avec un beau jeune homme très bien habillé

Elle leur raconta aussi la finesse de son langage qui n’avait rien de commun avec celui des villages de la région

Ils en parlèrent encore longtemps mais n’ont pas pu trouver d’explication à ce qui s’était passé.

La jeune fille voulait vraiment le revoir, mais il n’est jamais revenu.

 

Un jour, elle se rendit compte qu’elle attendait un enfant

C’était très étrange, parce qu’elle n’avait eu aucune relation avec les garçons du village, bien que beaucoup d’entre eux venaient la voir le soir quand elle concassait le maïs.

Elle n’avait pas eu non plus de relation avec l’étranger

Ses parents voulaient absolument savoir qui était le père de l’enfant car à cette époque notre peuple avait une coutume stricte sur ce sujet

Une femme qui avait un enfant devait être mariée

Les parents étaient à blâmer pour n’avoir pas élevé assez strictement leur fille , et ce n’était pas bon non plus pour la fille

 

Malgré tout cela , le père de Panáyanem décida de faire une couverture pour l’enfant. Cette couverture est un cadeau très important pour un nouveau-né, c’est l’une des possessions les plus importantes pour un Hopi.

On l’appelle Guoquílahoya, la couverture sainte , et le hopi la conserve jusqu’à la fin de ses jours.

La tradition existe toujours et les gens de notre tribu font encore de telles couvertures.

Il faut beaucoup de temps pour faire une couverture.

Les fils doivent être arrachés au coton, être lavés, tissés et teints.

Chaque couverture a deux couleurs, et les couleurs et motifs sont différents pour les garçons ou les filles

Sa femme et sa fille ont aidé le père, de sorte qu’il pourrait bientôt commencer le tissage.

Tout était prêt pour recevoir l’enfant quand les douleurs ont commencé.

La grand-mère a appelé les femmes de la famille , et peu de temps avant le coucher du soleil , l’enfant était né.

On s’aperçut alors qu’un deuxième enfant arrivait

Quelques heures plus tard , il était presque minuit quand le jumeau arriva

C’étaient tous deux des garçons.

Les grands-parents étaient très heureux, parce que les deux garçons leurs donneraient plus tard une aide très utile.

 

Les enfants ont été lavés ainsi que le corps de la mère

Tout s’est bien passé selon le cérémonial traditionnel

Les cordons ombilicaux ont été préparés.

Une moitié de chaque a été enroulé autour d’un bâton et placé dans la maison où ils sont nés

Les deux autres moitiés ont été rajoutées dans un sanctuaire où se trouvent les cordons ombilicaux de tous les enfants nés à Oraibi

C’est pour attester en permanence l’existence de toutes ces nouvelles vies dans l’univers.

 

Lorsque tout cela a été fait, quelque chose d’étrange s’est passé

Au-dessus du village est apparu une lumière vive.

C’était une lumière étalée , comme l’aurait fait une voile.

Elle était au-dessus de la maison où les jumeaux étaient nés et s’étendait dans la partie sud-ouest du village quasiment sur le chemin de la source Flute

C’était pour les parents de la jeune fille la preuve que ce qu’elle leur avait dit était vrai

Ils se rendirent compte que le père des jumeaux était apparu.

Mais dans le village on a beaucoup jasé de la fille avec ses jumeaux dont on ne connaissait pas le père.

Panáyanem avait des amies dans le village, mais toutes se sont écartées d’elle et de ses parents, et sa vie est devenue triste.

 

Quand les enfants grandirent, sa mère souffrait tellement de ces médisances

qu’elle a commencé à les négliger.

Lorsque les enfants eurent environ dix ans et que leurs grands-parents n’étaient plus là , Panáyanem alla dans d’autres villages, où elle pouvait danser et où les garçons étaient plus amicaux et faisaient plus attention à elle

Un jour où elle est revenue au village et ses enfants lui ont demandé de l’aide

Elle leur dit:

« Vous n’êtes pas mes enfants, demandez à votre père de s’occuper de vous »

Les deux frères étaient depuis longtemps à la recherche de leur père

Leur mère ne leur avait jamais parlé de lui

Leur grand-mère leur avait dit avant sa mort qu’il était un homme très spécial.

Mais bien sûr , cela ne leur suffisait pas.

Souvent ils se demandaient où ils pourraient le trouver.

Les autres enfants et les adultes à Oraibi leurs avaient souvent dit qu’il devait venir

venir de la montagne enneigée , Navatikiovi

Leur père venait peut-être de là

 

Au printemps quand les jours sont devenus plus chauds, les jumeaux se sont décidés d’aller à Navatikiovi pour chercher leur père.

Une gentille voisine leur a préparé un Orni, un aliment très nutritif composé de pousses de maïs et de Pík’ami

Puis ils ont pris leurs couvertures et la petite cruche que leur grand-mère leur avait donné et ils se dirigèrent vers l’ouest.

Ils se sentaient très seuls et ont pleuré pendant ce premier jour.

La nuit, ils dormaient dans un endroit appelé Yungyachaivi , « Où l’écureuil court. » Le lendemain, ils s’arrêtèrent à Kachina Point, le sommet d’une falaise rocheuse au-dessus de la rivière

Le troisième jour, ils ont atteint la forêt après une longue marche

Comme c’était printemps, beaucoup de noix que les animaux avaient oubliées pendant l’hiver étaient restées sur le sol

Ils les ont ramassées le quatrième jour et n’en ont fait qu’une bouchée

Le cinquième jour , ils ont commencé à escalader la montagne.

Ils sont arrivés dans une grande forêt de pins.

Ils étaient très fatigués et n’avait atteint qu’environ la moitié de la montagne.

Au coucher du soleil, ils atteignirent le sommet d’une petite colline

Il n’y avait pas d’arbres, mais au milieu de la clairière il y avait un bâtiment qui ressemblait à une Kiva.

Ils avaient peur, peut-être était-elle habitée par des gens méchants, mais leur désir de retrouver leur père était le plus fort

Les deux frères se sont approchés avec précaution et sont montés sur le toit plat de la Kiva.

 

De là ils ont entendu une voix amicale qui les a invité à descendre par l’échelle

Ils sont arrivés dans une pièce où ils il y avait plus de femmes que d’hommes, tous des Kachinas, comme ceux des cérémonies d’Oraibi

La femme qui les a accueilli était une mère Hahá-i.

Elle leur a offert un repas que les jumeaux ont avalé goulument

Ce n’était évidemment pas un très bon comportement, mais ils avaient tellement faim!

Quand leurs estomacs furent pleins, ils s’endormirent immédiatement.

La sympathique Hahá-i leur a donné le lendemain matin un nouveau repas et leur a posé quelques questions.

Les deux frères lui dirent qu’ils étaient à la recherche de leur père, qui était certainement l’un des leurs et qu’ils espéraient le trouver ici

« Oh, oui», répondit-elle , « nous connaissons votre père.

Il était même ici hier soir, mais vous ne l’avez pas vu parce qu’il devait partir très tôt

Les jumeaux étaient très excités, mais sans le montrer ils ont demandé: « Où pouvons-nous le trouver maintenant

« Hahá-i a dit qu’elle les aiderait parce que c’était les enfants de leur père et parce qu’elle connaissait leur triste vie à Oraibi.

Elle a également déclaré qu’aucun des Kachinas ne les aurait aidés, parce qu’il n’est pas encore temps d’intervenir, mais le temps viendra un jour.

Mais comme ils étaient là maintenant, elle allait les aider.

« Il va d’un endroit à l’autre pour bénir la terre », dit-elle , et si vous le suivez, vous le rencontrerez quand le temps sera venu

Il sera avec vous en tant qu’esprit parce que vous faites partie de lui et donc vous surmonterez tous les obstacles

Mais il ne peut se montrer que plus tard.  »

Les frères étaient très heureux en entendant cela, et ont repris courage.

 

Du toit plat de la Kiva, Hahá-i leur a montré une montagne au nord

Vous voyez ce nuage qui a donné de la pluie et au-dessus un bel arc en ciel.

«C’est votre père », dit-elle,

« C’est l’un de ses devoirs de bénir la terre avec de l’eau.

C’est loin , levez-vous, et vous y parviendrez.  »

La montagne qu’ils ont vu était Tokóonavi, la « Montagne solidifiée ».

De loin , elle semble noire et sans vie

Près de son sommet vivaient des Kachinas

Lorsque les jumeaux y sont arrivés après cinq jours de marche , ils ont été accueillis

amicalement et ont reçu de la bonne nourriture.

Mais on leur a dit que leur père était parti vers l’est.

Le lendemain matin, la femme Kachina les a emmenés sur le toit de la maison Kiva et leur a montré un brouillard loin à l’horizon.

Il y avait un grand nuage là aussi, mais ils n’y avait pas d’arc-en-ciel.

C’était dans la région qui maintenant s’appelle Salápa pour nous et Mesa Verde pour toi.

Nos ancêtres ont longtemps habités là-bas

Le nom Salápa signifie « Source de l’épicéa », votre père est là-bas maintenant!

 

Une nouvelle fois, les enfants ont reçus à manger et à boire puis ils se sont mis en route.

La femme Kachina leur avait assuré que rien ne leur arriverait parce qu’ils appartenaient désormais aux Kachinas.

Cette fois, ils n’avaient pas un but fixe, mais au cinquième jour, ils ont vu une brume à côté d’une colline.

Ils y sont allés et ont trouvé une Kiva.

Ils y ont été reçus avec la même gentillesse et hébergés comme auparavant

Ils ont encore entendu les mêmes mots:

« Votre père n’est pas là. »

Mais la femme Kachina a dit:

« Vous allez rattraper votre père.  »

Elle a montré le sud, presque dans la direction d’Oraibi.

« Demain, il sera au sud et à l’est de la grande montagne, mais si vous allez à cet endroit là-bas, il y sera là , et vous le rencontrerez.

Vous avez déjà entendu parler de cet endroit , c’est Kíishiva, la source dans l’ombre. »

C’est la source où est prélevé l’épicéa pour la danse sacrée

Mais pour pouvoir couper un épicéa vous devez apporter des plumes de prières

 

Les prochains jours seraient difficiles pour les jumeaux

Ils durent traverser des rivières et des montagnes, mais ils avaient bien mangé, et étaient heureux parce qu’ils savaient qu’ils verraient bientôt leur père.

Ils savaient aussi dans quelle direction il fallait aller, car ils voyaient une colonne de brume dans le ciel, et la femme Kachina leur avait dit que c’était leur but

Cette brume, qui montait au ciel, signifiait aussi qu’elle était là pour aider de bonnes personnes.

A la source il y avait eu un village , mais c’était il y a longtemps.

Comme les jumeaux arrivaient au sommet d’une colline, ils y ont trouvé une kiva comme la fois précédente

L’accueil fut amical et la nourriture abondante

A peine après avoir mangé , ils se sont endormis

Ils se sont réveillés avant l’aube.

La mère Hahá-i leur a donné à manger à nouveau, et leur demanda pourquoi ils étaient venus et ce qui leur est arrivé.

Les jumeaux ont raconté la triste histoire de leur vie d’Oraibi, et que leur mère les avait renvoyés , que leurs grands-parents étaient morts et de leur désir de retrouver leur père.

Auprès du feu se tenait un vieillard qui ressemblait à un prêtre Kachina.

Quand il a entendu la triste histoire des deux frères, sa bouche se tordit et les larmes commencèrent à se répandre sur ses joues

C’était le vieil homme Hehéya.

Il apparaissait dans les cérémonies de nos villages avec sa bouche déformée et des lignes de couleur arc-en-ciel des yeux aux joues , comme le feraient des larmes.

 

Les frères venait de terminer leur histoire, comme le premier rayon de soleil apparu à l’horizon , et soudain, il y a eu sur le toit plat un bruit comme celui du tonnerre

La mère Hahá-i a dit, comme si elle parlait à quelqu’un:

« Bonjour à la maison. »

Et aux frères:

« Votre père est là.

Il apparait toujours avec le bruit du tonnerre.  »

Ils l’ont vu alors descendre de l’échelle

Il était vêtu avec un manteau blanc comme un flocon de neige et brillant comme des diamants , et avec ses colliers de coquillages il avait l’air très majestueux.

Les jumeaux étaient effrayés et excités ; C’était leur père!

Ils voulaient courir ver lui, mais ils ne pouvaient rien faire , ils étaient immobilisés

L’homme , grand et jeune , avait un bouclier brillant comme ses vêtements.

Deux lignes noires étroites partageaient la surface rayonnante du bouclier en quatre parties

La mère Hahá-i s’est approchée de lui et l’a aidé à déposer son harnachement et l’a accroché dans une pièce attenante

Dès son retour à la Kiva , elle dit:

« Maintenant, allez saluer votre Père  »

Alors ils ont pu l’embrasser et étaient très heureux.

Leur père leur dit:

« Oh, j’ai toujours su, ce qui vous est arrivé, mais le temps n’était pas encore venu pour vous aider.

Mais maintenant, vous êtes ici.

Il ne vous reste plus qu’un devoir à accomplir puis nous serons toujours ensemble.  »

Les jumeaux étaient heureux d’être avec leur père, qui était vraiment un être exceptionnel

Ils savaient qu’il devait partir pour accomplir sa mission mais qu’il serait de retour le lendemain matin

Ils savaient qu’il ne craignait rien grâce à son manteau et son bouclier étincelant

 

Hehéya dit alors que le temps pour la danse du culte était proche et dit aux jumeaux :

«Je vais vous préparer.

Vous retournerez au village et ceux qui vous ont maltraités seront punis.  »

Les jumeaux ont alors appris une chanson qu’ils devaient chanter à Oraibi.

C’était une belle chanson avec une belle mélodie que nous connaissons encore aujourd’hui et qui raconte qui ils étaient et ce qu’ils ont enduré.

 

Un jour, une femme, que nous appelons la femme du tonnerre est allé dans la petite chambre et a apporté une cruche.

Il n’y avait pas loin à aller et elle n’était pas trop grosse ce qui a permis à l’un des frères de la porter sous son bras

Elle était enveloppée dans du cuir de chevreuil.

Leur père , en leur montrant la cruche leur a dit que c’était très dangereux et qu’il ne fallait jamais l’ouvrir au mauvais moment et surtout sans savoir ce qui s’y trouve.

Puis la femme du tonnerre l’a ramenée dans la petite chambre

 

Des vêtements de Kachinas ont été fabriquées pour les jumeaux parce qu’ils appartenaient aux Kachinas.

Puis est venu le jour où Hehéya est allé avec eux à Oraibi.

Les jumeaux l’avaient appelé oncle, et donc les Hopi l’appellent aujourd’hui

aussi « oncle Hehéya ».

 

Quand ils arrivèrent après quelques jours de voyage aux environs d’Oraibi, la danse avait déjà commencé sur la place du village

Ils attendaient sur la colline de Betátokoóvi juste au nord d’Oraibi, jusqu’à ce que l’oncle Hehéya ait déclaré à midi que c’était maintenant le temps de descendre. Cependant, ils ne sont pas allés directement sur la place du village, mais ont longé l’ouest du village jusqu’à un grand rocher près de la maison où ils habitaient

Là Hehéya les laissa seuls et les quitta

Ils se tenaient sur le haut du rocher et regardaient vers le sud, d’où leur peuple étaient venus il y très longtemps

Ils ont alors commencé à chanter leur chanson magnifique et triste, et l’ont accompagné avec de petites cloches d’argile que le Hahá-imana avait faites à Kishisha.

Mais personne ne les a entendu et ou ne les a vus, parce que tout le monde regardait la danse sur la place du village.

 

Une femme dans le village s’est alors rendu compte qu’elle n’avait plus assez d’eau Comme elle attendait les invités de la danse, elle a pris sa cruche, et partit pour la source Flute

Soudain, elle entendit une belle chanson, regarda autour d’elle et découvrit les deux frères au-dessus d’elle sur la roche.

Elle se précipita vers la Source, aussi vite qu’elle le pouvait, et sur le chemin du retour elle resta un instant pour écouter les deux frères .

Comme dans la chanson , la mère des jumeaux était nommée , elle pensa que cela pouvait être les deux frères disparus.

Elle a aussitôt couru vers le village et a raconté au chef du village que des enfants chantaient sur le rocher

Le chef est alors allé avec elle et a vu les jumeaux, qui chantaient toujours

Il les a reconnu immédiatement et a été heureux de voir qu’ils étaient habillés comme des Kachinas.

Il prit dans sa poche de la farine de maïs , leur tendit et les pria de venir avec lui sur la place du village.

Les jumeaux cessèrent de chanter et le suivirent.

Les Kachinas entretemps avaient terminé leur danse sur la place du village et ils étaient partis.

Le chef a mené les frères au Pahóki

C’est un important autel sur les places de tous nos villages, là où sont placées les plumes de prière.

Le Pahóki avait environ 60 cm de hauteur, et le chef a demandé aux frères de monter dessus afin que tous puissent les voir.

Ils ont alors recommencé à chanter , et bientôt tout le monde se tenait autour d’eux pour les voir et les entendre

Les frères avaient été informés à Kíishiva de ce qui allait se passer et sur le chemin vers la place du village, ils avaient averti le chef du village de sorte qu’il était prêt. L’un d’eux portait le pichet sous le bras.

Ils ont cessé de chanter et sont descendu du Pahóki quand leur mère est arrivée en courant.

Comme on le lui avait dit, le garçon arrachât le cuir du pichet

Un terrible éclair en est sorti et a foudroyé la mère devant leurs yeux.

C’est ce que l’oncle Hehéya leur avait dit

Le temps de la punition était enfin venu et cela devait être un exemple pour les autres.

Et maintenant leur mère a été punie!

Le chef est venu et a parlé à tous les gens sur la place et leur a dit que c’était un avertissement pour tout le monde.

 

Le beau jour de la danse était devenu une triste journée, mais cela devait être une leçon pour eux.

Il a demandé aux deux frères où ils voulaient vivre, et ils ont déclaré qu’ils voulaient revenir chez les Kachinas , auxquels ils appartenaient.

Il les a accompagnés hors du village, et il les pria de revenir, pas avec colère, car le jugement avait été exécuté, mais pour bénir le village

Les frères sont alors descendus à la source de la Flûte et se sont transformés en un nuage qui monte du sol et qui se dirigea vers l’ouest , vers les montagnes enneigées de Novavatikiovi.

Et quand les enfants voient aujourd’hui deux nuages sur ces montagnes ils disent: « Les deux frères nous regardent ».

 

Die Suche : La recherche

Conte hopi raconté à Joseph F. Blumrich, par Ours Blanc , de 1976 à 1979 en anglais

Transcris par Joseph F. Blumrich en allemand dans son livre :

Kásskara und die Sieben Welten

Traduit de l’allemand en français par Douglas Moonstone pour son livre :

DESTINATION TERRE 7 , Mu et les autres mondes

Copyright 2017

 

Les Kachinas

Les kachinas sont des esprits , mi-dieux mi-hommes :

Esprits du feu , de la pluie , du serpent , etc …

Les légendes où des jeunes filles sont enceintes de Kachinas avec uniquement des relations spirituelles sont nombreuses

The_mask_of_Kachina_(Hopi_Indians_rain_maker),_village_of_Shonghopavi,_Arizona-single_image

Kachina dancers of the Hopi pueblo of Shongopavi, Arizona, USA

Taken between 1870 and 1900 by Underwood & Underwood Publishers

Photo Wikipédia Domaine Public : Chetvorno

 

Les Kachinas viennent visiter les hopis pour les fêtes rituelles où ils sont représentés par des danseurs masqués et costumés

Les principales danses sont :

Soyalangwu au solstice d’hiver

Powamuya en février

Niman après le solstice d’été

 

A l’occasion de ces danses , des poupées en bois de couleurs vives , nommées kachinas et représentant les danseurs , sont offertes aux enfants , pour qu’ils se familiarisent avec le monde des esprits

 

Publicités
Publié dans Die Suche, Kachina, Kachinas, Non classé | Laisser un commentaire

DESTINATION TERRE 7 , Mu et les autres mondes , Chapitre 11 : Mythologie des hopis

DESTINATION TERRE 7 , Mu et les autres mondes

Chapitre 11 : Mythologie hopi

 

Les mondes hopis

La durée des mondes , à partir du début du premier monde , a pu être définie dans les chapitres 3 et 4 de ce livre , comme étant d’une durée de 103 104 ans

 

Les dates des mondes hopis s’inscrivent donc comme suit :

 

311 460          Début 8ème monde hopi

208 356          Début 7ème monde hopi

105 252          Début 6ème monde hopi

2 148          Début 5ème monde hopi

-100 956         Début 4ème monde hopi

-204 060         Début 3ème monde hopi

-307 164         Début 2ème monde hopi

-410 268         Début 1er monde hopi

 

Il faut tout de même constater que les hopis connaissaient les variations climatiques de Milanković et leur périodicité d’environ 100 000 ans

Pas mal pour une population qui selon les scientifiques officiels est censée être primitive et dont l’origine serait le nord du Mexique d’où ils ont émigré vers l’Arizona y a environ 1 300 ans

 

Et que penser de leur cycle de 8 mondes , soit 824 832 ans ?

Un cycle que nous sommes seulement sur le point de découvrir …

 

Mythologie hopi

La mythologie hopi nous est principalement connue par des textes racontés par des chefs hopis , écoutés et retranscris par des auteurs passionnés par ce peuple pacifique et surprenant et notamment :

 

Prophéties du peuple natif indien d’Amérique du nord

Discours et paroles amérindiennes du rassemblement de 1948 des chefs Hopis Plume Blanche et Lee Brown et des chefs Navajos

Traduits par Abou Chihabiddine

 

Le livre du hopi

Frank Waters , 1963

Traduit par Marcel Kahn

 

Kásskara und die Sieben Welten

Joseph F. Blumrich , 1979

 

La mythologie hopi , comme beaucoup d’autres mythologies , nous est parvenue par tradition orale , mais heureusement pour nous , certains auteurs se sont attelé à la tâche de nous transcrire ce qu’ils ont pu apprendre par écrit

 

Tradition orale

Vu leur origine de tradition orale , la plupart des scientifiques officiels refusent aux hopis toute authenticité à leur mythologie , la traitant de tradition folklorique

 

Pourtant , comme je l’ai signalé dans DESTINATION TERRE 5 , les indo-européens , j’ai pu heureusement récupérer personnellement un texte des védas , transmis par tradition orale depuis plus de 5000 ans

Ce texte venait exactement s’inclure dans l’ensemble des védas où il manquait et confirmait ainsi son authenticité et sa cohérence

 

La dame qui m’a transmis ce texte et autorisé à le mettre par écrit dans mon livre , l’avait reçu de son père décédé , qui était chaman

Elle était heureuse que grâce à des circonstances tout à fait improbables , elle ait pu enfin effectuer cette transmission

N’étant pas chamane , elle ne savait pas comment continuer cette chaine

 

Bien qu’au départ j’étais dubitatif , il a bien fallu me rendre à l’évidence que transmettre un texte long et difficile pendant 5000 ans était tout à possible

 

Prophéties du peuple natif indien d’Amérique du nord

Discours et paroles amérindiennes du rassemblement de 1948 des chefs Hopis , Plume Blanche et Lee Brown et des chefs Navajos

Ils ont été traduits par Abou Chihabiddine

 

En voici le lien :

http://centrebahai.eu/propheties-amerindiennes.html

 

Après une courte énumération des 3 premiers mondes hopis , ils énumèrent les 9 signes qui confirment leur prévision de la fin du 4ème monde qui est proche

Ils confirment aussi qu’ils détiennent les 2 tablettes données par le Grand Esprit qui leur a donné la garde de la Terre

L’influence de la christianisation dans ces discours y est évidente et il est difficile d’en détacher le texte originel

 

Le livre du hopi

img447

Photo Douglas Moonstone

 

Le livre du hopi de Frank Waters , écrit en 1963 et traduit par Marcel Kahn , relate les paroles de trente vieux conteurs hopis

Il présente malheureusement une nette orientation christianisée avec un parallèle évident avec la Bible , débutant avec la genèse , suivi par l’exode et l’arrivée à Oraibi

 

Mais on ne peut empêcher un auteur de raconter son ressenti en fonction de son éducation et de ses convictions et nous pouvons déjà être heureux d’avoir pu récupérer ces informations qui aurait été perdues sans cela

Il nous suffit d’en tenir compte surtout que cette orientation est souvent très évidente :

Il nomme indifféremment Taiowa comme le créateur de toutes choses , le soleil ou le dieu solaire

 

Ce livre est une bible de la mythologie hopi , au même titre que le Pop Vuh , les védas ou la Bible

Si vous appréciez de vous rendre compte des choses par vous-même , je vous en conseille fortement la lecture

Il est malheureusement devenu rare à trouver , et ceux qui le vendent pratiquent des prix prohibitifs

Par contre vous le trouverez en emprunt gratuitement dans beaucoup de bibliothèques municipales

 

Il raconte en 1ère partie l’histoire des 4 premiers mondes , puis en 2ème partie les migrations des hopis pour détailler ensuite le cérémonial hopi et pour terminer avec l’histoire des hopis de l’arrivée des espagnols à nos jours

Mais surtout il est le seul document à détailler la création de l’humanité , l’avant monde des mondes hopis et l’histoire des 3 premiers mondes

 

Kásskara und die Sieben Welten

9783426041352-de 

Photo Douglas Moonstone

 

Kásskara und die Sieben Welten de Joseph F. Blumrich , 1979

Kásskara et les 7 mondes , est disponible en allemand , en livre de poche d’occasion au prix exorbitant de 3.68 € , port 3 € compris , chez Medimops , spécialiste allemand du livre de poche , dont voici le lien :

https://www.medimops.de/

 

Bon c’est vrai le livre de Joseph F. Blumrich doit être lu en allemand dans son texte , mais ça ne devrait pas vous poser de problèmes …

 

Kásskara et les sept mondes

Il existe toutefois une traduction en français du livre de Joseph F. Blumrich , par Hans W. Lintz , datée de 2005

Cette traduction est celle de la première partie du livre qui relate les conversations de Joseph F. Blumrich et d’Ours Blanc

Elle a été reprise et commentée par de nombreux sites ésotériques

Je vous cite ci-dessous quelques liens vers des sites qui ont repris cette traduction :

 

http://www.antonparks.com/main.php?page=atlantis_mu

http://stopmensonges.com/le-savoir-ancestral-des-hopis-atlantis-contre-lempire-de-mu/

http://www.elishean.fr/atlantis-contre-mu-temoignage-d%E2%80%99un-indien-hopi-ours-blanc/

 

Malheureusement Lintz n’a pas traduit la seconde légende hopi : Die Suche , la recherche , ni la 2ème partie du livre qui nous donne tous les commentaires de Joseph F. Blumrich

Pour ce qui est traduit , je dois reconnaitre que la traduction est plutôt fidèle au texte original

 

Le livre du hopi raconte l’histoire des hopis mais il est plus principalement axé sur la philosophie et la mentalité des hopis

Kásskara et les sept mondes est de loin le plus complet et le plus documenté sur l’histoire des hopis

Après un résumé des 2 premiers mondes , on y trouve l’histoire détaillée des 3ème et 4ème mondes ainsi que des migrations des hopis pour parvenir de Kásskara à l’Amérique du nord

 

Cohérence de la tradition orale

Je ne vous ai fait là qu’un très bref résumé de ces sources transcrites de la tradition orale de la mythologie hopi

C’est surtout pour vous inviter à y plonger car vous en ressortirez enchantés

 

Malgré ces conteurs différents qui n’ont pas tous la maitrise des mêmes contes et à des dates différentes , il en ressort une cohérence fabuleuse pour une histoire d’il y a beaucoup plus que 80 000 ans et transmise par tradition orale

 

Publié dans Frank Waters, hopis, Joseph F. Blumrich, Kásskara et les sept mondes, Kásskara und die Sieben Welten, légendes hopis, Le livre du hopi, Les huit mondes hopis, Les mondes hopis, Mythologie hopi, Non classé, Prophéties du peuple natif indien d’Amérique du nord, tradition orale | Laisser un commentaire

DESTINATION TERRE 7 , Mu et les autres mondes ; Chapitre 10 : L’émergence de Neandertal

DESTINATION TERRE 7 , Mu et les autres mondes

Chapitre 10 : L’émergence de Neandertal

 

 

Histoire des Homos

Les paléologues se disputent depuis des lustres quant à l’histoire des Homos

C’est tout à fait normal :

Ils se basent sur les fossiles trouvés !

 

Là où il n’y en a pas , c’est-à-dire là où ils n’en ont pas trouvés , il n’y existe rien !

Tous les jours , partout dans le monde , surtout au cours de travaux , lorsque les trouvailles ne sont pas détruites pour ne pas ralentir les travaux , on trouve de nouveau fossiles

Et ce qu’on trouve , remets en cause toutes les thèses précédentes

Alors on rebâtit une nouvelle théorie

Jusqu’à la trouvaille de nouveaux fossiles , etc …

Cela explique qu’il y ait au moins 3 théories officielles en cours sur le sujet !

 

Moi je me base sur des sources beaucoup plus sures :

Les légendes

Mais aussi sur les écrits des anciens :

Babylonien , sumériens , égyptiens , grecs , romains , etc …

Ceux-là même que dénient les scientifiques officiels , les traitant d’illustres fabulistes

 

Pourtant , ils nous racontent des choses cohérentes , accompagnées de preuves physiques contrôlables , et même de dates cohérentes qui se confirment les unes et les autres par des récits de pays différents et couvrant des sujets différents

Lorsque l’on recoupe ces datations on est vraiment surpris par leur place dans une continuité cohérente

 

Mais comme le disent les scientifiques officiels :

La cohérence n’est pas une preuve

 

Origine d’Homo néandertal

Homo ergaster de -1,9 à -1 million d’années ,

« Homme industrieux »

Homo georgicus de -1,8 à -1,2 million d’années ,

« Homme de Géorgie »

Homo antecessor de -1,2 million d’années à -700 000 ans ,

« Homme avant-coureur »

Homo erectus de -1 million d’années à -300 000 ans ,

« Homme érigé »

Homo heidelbergensis de -600 000 à -200 000 ans ,

« Homme de Heidelberg »

Homo helmei de -500 000 à -300 000 ans

Homo denisoviensis de -400 000 à -40 000 ans

Homo cepranensis aux environs de -353 000

Homo naledi aux environs de -335 000

Homo rhodesiensis de -300 000 à -125 000 ans ,

« Homme de Rhodésie »

Homo neanderthalensis de -250 000 à -28 000 ans ,

« Homme de neandertal »

 

Ces datations sont celles des dates « officielles »

La réalité est tout autre en ce qui concerne Homo neanderthalensis et sapiens

En fait l’homme de neandertal a été précédé d’un proto neandertal qui a vécu de

-1 million d’années à -550 000 ans , suivi de l’homme de neandertal qui a vécu de

-550 000 ans à -30 000 ans

Quand à l’Homo sapiens , il a été précédé d’un proto sapiens qui a vécu de -800 000 ans à -350 000 ans , suivi de l’Homo sapiens qui a vécu de -350 000 ans à aujourd’hui

 

Voici ce que donne le recoupement des dates des légendes et des écrits des anciens :

img440.jpg

Graphique Douglas Moonstone

 

Le plus amusant , c’est que certains paléologues commencent à se rapprocher de cette hypothèse qui leur semble maintenant comme étant la plus probable

 

Les paléoanthropologues Jean-Jacques Hublin du Collège de France et Abdelouahed Ben-Ncer de l’Institut national d’archéologie et du patrimoine du Maroc , ont découvert au Maroc le plus vieil Homo sapiens , daté d’il y a environ 300 000 ans

Voici un extrait de leurs conclusions :

« Pendant longtemps, on a cru que des Australopithèques étaient devenus des Homo habilis, puis des Homo erectus, puis des Homo sapiens, mais maintenant on sait que l’évolution n’a rien de linéaire »

« L’Homo erectus est probablement l’ancêtre d’un peu tout le monde car il s’est répandu presque partout sur le globe. Un groupe d’Homo erectus est l’ancêtre de l’Homo sapiens, un autre celui de l’homme de Neandertal et ces trois espèces ont existé simultanément »

 

Récits et légendes

Selon les historiens babyloniens , sumériens , égyptiens , grecs et romains , l’origine de l’astrologie daterait de l’origine des hommes

 

Bérose , prêtre chaldéen , astronome et historien , né à Babylone vers – 330 , situait l’origine de l’astrologie vers -490 000

Pline et Cicéron au 1er siècle avant J.C. , la situaient vers -480 000

Diodore de Sicile , né vers – 90 , la situait vers -473 000

 

Les Sumériens auraient divisé les constellations en 12 signes zodiacaux vers -26 000, mais l’études des tablettes sumériennes nous disent que cela avait été fait vers -260 000

 

Tous ces récits nous donnent avec précision les datations des débuts de l’histoire des hommes

Curieusement , cela colle exactement avec la paléontologie

Ces dates correspondent au franchissement du proto vers le genre :

Proto neandertal vers neandertal de -550 000 à -500 000

Proto sapiens en sapiens de -400 000 à -350 000

 

Ce sont bien sûr des dates approximatives

 

L’Homo Proto néandertal

Homo erectus est apparu en même temps que Homo proto neandertal , vers

– 1 millions d’années

Pas de chance pour lui , Homo proto neandertal est plus grand , plus fort et plus intelligent que lui

 

On sait bien que c’est le plus fort qui s’installe au meilleur endroit

La nourriture la plus facile se trouve donc là où est le plus fort

Il ne reste au plus faible que la banlieue …

Homo erectus va donc se rapprocher des sources de nourriture et ainsi Homo proto neandertal va vassaliser Homo erectus

Cela faisant , il va aussi lui transmettre une partie de son savoir

 

Mais 200 000 ans plus tard , apparait Homo proto sapiens

Homo proto sapiens est plus grand , plus fort et plus intelligent qu’Homo erectus , mais plus faible qu’Homo proto neandertal , qui en plus a aussi 200 000 ans d’évolution d’avance

Cela va reléguer Homo erectus en citoyen de 3ème zone :

Il va passer de la banlieue à la grande banlieue …

Après son apogée en -500 000 , Homo erectus va commencer progressivement son déclin qui va se terminer par son extinction vers -200 000

 

Quand à Homo proto neandertal il va continuer à évoluer pour parvenir à son genre d’Homo neandertal vers -550 000

Il sera à cette époque un villageois pratiquant une petite agriculture complémentaire de la chasse et de la cueillette

En plus de la maitrise du feu , il aura des rites funéraires et une vie sociale

 

Il en sera quasiment au même stade qu’un villageois de l’antiquité ou du moyen-âge

Mais pour parvenir réellement à ce stade , il lui manque encore la découverte de la métallurgie

Mais ce sera bientôt chose faite , car il n’est pas ralenti dans la progression de son évolution par un clergé omnipotent désireux de conserver son pouvoir

 

La maitrise du feu

En fait , tout part de la maitrise du feu

Le feu a de multiples avantages , dont le principal est d’assurer de la chaleur et ainsi pouvoir survivre dans le froid , mais aussi d’éclairage permettant de vivre des journées plus longues

 

Il sert aussi à cuire les aliments et ainsi améliore l’état de santé en éradiquant les agents pathogènes thermolabiles , et ainsi en plus de l’agrément de manger quelque chose de meilleur , cela participe à une plus grande longévité

 

Il a aussi favorisé la découverte de l’agriculture , en constatant les repousses sur brulis dans un premier temps , puis en organisant ces brulis ensuite

 

C’est aussi une arme défensive contre les animaux sauvages mais aussi un soutien dans le piégeage pour la chasse

 

Découverte de la poterie

Une fois le feu maitrisé , ils ont voulu améliorer le rendement du foyer , ne serait-ce que pour limiter la corvée du bois

Et tout le monde le sait , la paresse rend intelligent !

 

D’abord en foyer libre , il a été vite remplacé par un foyer protégé de cailloux

Puis par un trou protégé par des cailloux

 

Les feux une fois éteints , lui ont permis de constater parfois des scories dures dans la terre du trou du foyer

Il a ensuite du , après avoir constaté que ce n’était pas toujours le cas , essayer différentes sortes de terres

Une fois trouvé une espèce de terre compatible , et notamment de l’argile , la terre la plus courante , il a pu faire des essais de moulages et de cuissons :

La poterie était née …

 

Découverte de la métallurgie

Lors de ces essais de poterie , il a pu retrouver des objets inconnus durs

En refaisant l’essai avec les mêmes matières , il a constaté que le phénomène se reproduisait

 

En fait , lors de ses recherches de terres , il a forcément trouvé des métaux natifs

Un métal natif est un minerai naturellement présent dans la croûte terrestre ou dans les météorites que l’on peut trouver à la surface de la Terre

Et à cette époque , la Terre était encore vierge de toute exploitation , ce qui signifie que l’on pouvait y trouver de tout , partout

 

Lorsque le foyer était tapissé avec des échantillons de métaux natifs et que la température atteignait un niveau suffisant , le métal natif fondait et restait collé à la paroi ou se retrouvait au fond du trou , comme il l’aurait fait dans un creuset

 

Les métaux natifs sont :

L’or , l’argent et ses alliages naturels , le cuivre , l’étain , le zinc , le mercure , le platine , le fer , le nickel , le chrome , le titane , le cobalt , le plomb , l’aluminium , et d’autres métaux rares

On voit bien que les métaux natifs sont nombreux et on donc forcément été découverts dans ce monde d’il y a un peu plus de 500 000 ans

 

Le premier métal travaillé fut certainement le cuivre natif , présent naturellement sous forme métallique

Ils ont dû essayer de le marteler mais ils se sont aperçus bien vite qu’il était plus facile de le travailler lorsqu’il était chauffé

Puis en le chauffant de plus en plus , ils se sont aperçus qu’il fondait

Donc on pouvait le mouler

La métallurgie était née …

 

Histoire de l’Homo néandertal

Bien sûr , cette évolution ne s’est pas faite en un jour

Mais n’oublions pas que le néandertalien était plus grand , plus intelligent et plus fort que nous , les sapiens

Alors disons que 40 000 ans au grand maximum ont été nécessaires pour inventer la poterie et la métallurgie depuis la maitrise du feu

Aussi vers –513 372 , date du monde d’avant le premier monde hopi , l’Homo néandertal en est maintenant au même stade qu’un villageois de l’antiquité ou du moyen-âge

Il ne lui reste plus qu’à mettre en place sa « civilisation »

Ce sera l’affaire d’une période de 20 à 40 000ans , car comme on l’a vu plus haut , selon les historiens babyloniens, grecs et romains , l’origine de l’astrologie et donc de l’histoire des hommes daterait de -490 000 à -473 000

 

Pendant cette période une société va se mettre en place grâce à l’évolution de la technologie , l’agrandissement des populations , l’élargissement des villages et l’établissement d’une hiérarchie gouvernementale

Une fois ces structures avec leurs spécialisations mises en route , l’Histoire de l’homme va pouvoir commencer avec l’histoire de l’Homo néandertal

 

L’histoire des hommes s’écrit à partir d’une société capable d’écriture et suffisamment socialisée

Elle doit être gouvernée et désireuse d’écrire son histoire pour passer à la postérité

 

Cela signifie qu’entre -513 372 à -473 000 , Homo neandertal est passé du stade de villageois de l’antiquité ou du moyen-âge à celui de citoyen de la civilisation de Neandertal

 

Il pourra ainsi évoluer et passer au stade d’homme moderne

C’est-à-dire en comparaison , qu’il en a fini avec le moyen-âge

Il est arrivé maintenant à un niveau équivalent du début de la renaissance dans cet avant-monde hopi

 

Datations

Les datations correspondent aux dates des mondes comme nous l’avons vu dans les chapitres 2 et 3

 

-513 372         Dernière période avant les mondes hopi

-410 268         Début 1er monde hopi

 

Publié dans émergence de neandertal, début de l'histoire des hommes, neandertal, Non classé | Laisser un commentaire

DESTINATION TERRE 7 , Mu et les autres mondes ; Chapitre 9 : Homo Erectus

DESTINATION TERRE 7 , Mu et les autres mondes

Chapitre 9 : Homo Erectus

 

 

Découvertes de fossiles d’Homo erectus

A Olduvai Gorge , en Tanzanie , a été mis au jour l’Homo erectus olduwaiensis , daté d’il y a -1.4 millions d’années

 

Des fossiles d’Homo erectus ont été retrouvés en Algérie datés des environs de

-900 000 ans

 

En Espagne , à Gran Dolina Des fossiles d’Homo erectus ont été retrouvés , datés des environs de -800 000 ans

 

En Italie , Homo cepranensis serait daté de 353 000 ans , alors qu’il avait d’abord été daté de 800 000 ans

 

En 1894 , le médecin et anatomiste néerlandais Eugène Dubois a mis au jour à Java , dans les dépôts alluviaux du fleuve Solo à Trinil , un fragment de mandibule , une molaire , une calotte crânienne et un fémur appartenant incontestablement à un bipède , datés d’il y -700 000 mille ans

Il l’appelât Pithecanthropus erectus , le « singe-homme érigé »

 

Le géologue suédois Johan Gunnar Andersson a découvert dans une carrière de Zhoukoudian près de Pékin , le Sinanthropus pekinensis ,  dit le Sinanthrope , daté d’il y -700 000 mille ans

 

En Allemagne , à Heidelberg des fossiles d’Homo erectus ont été retrouvés datés des environs de -700 000 ans

 

En France , des fossiles d’Homo erectus , appelé anté néandertalien , ont été retrouvés à Tautavel , datés des environs de -450 000 ans

On en a trouvé également à Montmaurin et Orgnac , datés des environs de -300 000

 

Un Homo erectus a été exhumé en Allemagne , à Bilzingsleben , daté des environs de -300 000 ans

 

En Espagne , à Sima de los Huesos d’Atapuerca des fossiles d’Homo erectus ont été retrouvés datés des environs de -300 000 ans

 

En Allemagne , à Steinheim des fossiles d’Homo erectus ont été retrouvés datés des environs de -300 000 ans

 

En France , des fossiles d’Homo erectus ont été retrouvés au Lazaret , à La Chaise et à

Biache-Saint-Vaast , à Tautavel , datés des environs de -150 000 ans

 

Ils ont tous été catégorisés comme Homo erectus

DIGITAL CAMERA

 

Reconstitution scientifique d’un Homo erectus

Westfälisches Museum für Archäologie , Herne

Photo Wikipédia CC : Author Lillyundfreya

 

Homo erectus

Homo erectus signifie homme érigé , homme debout

En fait , plutôt qu’être un Homo bien défini , ce terme est devenu un terme générique fourre-tout , qui correspondrait à un Homo qui aurait vécu en Afrique et en Eurasie de -2,5 millions d’années à -200 000 ans , voire pour certains jusqu’à -100 000 ans

 

En effet dès qu’un Homo erectus devenait un peu plus étudié , il sortait de cette catégorie pour être replacé dans une nouvelle dénomination , notamment pour associer l’étude et la découverte à un lieu ou à un chercheur précis

 

Le terme générique d’homo erectus couramment utilisé , regroupe plusieurs types d’hommes dont les plus connus sont : Homo ergaster , Homo heidelbergensis et Homo erectus

 

Le véritable Homo erectus , en tant qu’espèce de Homo , est le premier Homo humain , définitivement séparé des animaux

Il a vécu des environs de -1 million d’années à -400 000 ans

Il cohabitait avec l’Homo habilis et l’Homo rudolfensis , mais aussi et surtout avec l’Homo proto neanderthalensis

 

Origine d’Homo erectus

Homo rudolfensis de -2,4 à -1,8 million d’années ,

« Homme du lac Rudolf »

Homo habilis de -2,4 à -1,6 million d’années ,

« Homme habile »

Homo ergaster de -1,9 à -1 million d’années ,

« Homme industrieux »

Homo georgicus de -1,8 à -1,2 million d’années ,

« Homme de Géorgie »

Homo antecessor de -1,2 million d’années à -700 000 ans ,

« Homme avant-coureur »

Homo erectus de -1 million d’années à -300 000 ans ,

« Homme érigé »

 

Homo ergaster a longtemps été considéré comme un Homo erectus

Homo ergaster a vécu en Afrique de -1,9 million d’années à -1 million d’années

Il descendrait d’Homo habilis

On pense qu’Homo ergaster serait l’ancêtre d’Homo antecessor et d’Homo erectus

 

Ce recadrage dans les dates nous confirme la datation la plus couramment admise pour l’Homo erectus , soit de -1 million d’années à -400 000 ans , ce qui est le plus cohérent avec l’idée d’un humain enfin définitivement séparé de l’animal

 

Il a fallu attendre le début du 20ème siècle pour que soit admise l’idée de l’existence d’un Homo plus ancien et plus animal que l’homme de Néandertal

Et donc que l’homme ne soit pas apparu sous sa forme actuelle mais qu’il soit bien le produit d’une évolution

Cela correspond à l’acceptation de la théorie de l’évolution , mais aussi au relâchement de la doctrine dure de l’église qui doit lutter pour essayer de conserver son influence sur la société

 

Physique d’Homo erectus

Sa taille et la proportion de ses membres présentent de grandes similitudes avec celles de l’homme moderne

 

Il mesurait jusqu’à 1.70 mètre et pesait jusqu’à 60 kilos

Il a une mâchoire puissante et prognathe , c’est-à-dire que la mâchoire inférieure fait saillie par rapport à la mâchoire supérieure , des os épais , un front bas et pas de menton

Son volume crânien va atteindre jusqu’à 1200 cm3

 

En 2007, au Kenya , des chercheurs ont découvert des empreintes de pas d’Homo erectus , vieilles de 1,5 million d’années

L’analyse des pas a prouvé qu’il marchait exactement comme nous

Les empreintes montrent un pied arqué et un gros orteil dans le prolongement du pied , ce qui permet de transférer le poids du talon vers le métatarse et le gros orteil pendant la marche

 

Vie d’Homo erectus

Homo erectus est un chasseur cueilleur

 

Dans le site d’Olorgesailie au Kenya , Louis Leakey a découvert des «bolas» , des pierres de frondes

« Trois pierres rondes mises ensemble dans des filets d’une fronde qui permettaient d’atteindre les pattes des antilopes à la manière des chasseurs Australiens » selon Yves Coppens

 

L’Homo erectus a inventé les bifaces , des pierres taillées , surtout en silex et en quartzite , tranchantes des deux côtés et symétriques

Avec un biface de petite taille emmanché à l’aide de tendons d’animaux à l’extrémité d’un bâton , cela devenait un harpon ou une lance

Il pouvait ainsi pêcher du poisson et chasser de gros animaux comme les éléphants

 

On pense que l’outillage des Homo erectus ne se composait pas uniquement d’outils en pierre , mais aussi d’outillage en bambou

 

Ils construisaient des abris regroupés en campement et seraient les premiers hommes à domestiquer le feu vers -500 000 ans

Ils pouvaient ainsi faire cuire leurs aliments

Il faut toutefois signaler que le feu a été maîtrisé partout sur la planète , de manière quasi simultanée

Ce qui conforte la théorie de l’origine multiple de l’homme

 

Les Homo erectus avaient les moyens physiologiques d’émettre des sons articulés ce qui leur permettait de communiquer entre eux avec un langage basique

 

gravure-coquillage-500000-ans

Photo : Wim Lustenhouwer , Vrije Universiteit Amsterdam

 

Ils pratiquaient une sorte d’écriture comme le prouve un coquillage gravé de Java , en Indonésie , découvert par Stephen Munro en 2007 , daté d’il y a 500 000 ans

L’une des coquilles montre un motif de lignes en zigzag gravé à sa surface

Francesco d’Errico de l’université de Bordeaux a démontré que les marques avaient été réalisées en une seule fois à l’aide d’un outil tranchant

 

Origine géographique d’Homo erectus

L’origine d’Homo erectus se situerait en Afrique de l’Est

Il va cohabiter avec Homo habilis pendant des centaines de milliers d’années

Puis il va occuper progressivement toute l’Afrique

 

Homo erectus serait le premier hominidé à migrer hors d’Afrique

Il s’agirait certainement de petits groupes de chasseurs qui partent vers le nord en quête de nourriture

Au cas où l’origine multiple ne concernerait pas l’Homo erectus , cela expliquerait pourquoi on trouve des fossiles d’Homo erectus en Europe et en Asie

 

Premier homme

Les Homo erectus avaient une vie sociale

Ils construisaient des huttes regroupés dans un camp , ce qui implique déjà en plus de la notion de famille , la notion de clan

Ils utilisaient le feu et pouvaient ainsi faire cuire leurs aliments

 

Les Homo erectus avaient un langage et une écriture

Même si ce langage et cette écriture sont basiques , ils les utilisaient

Il est fort probable que leur écriture était plus une sorte de comptage et d’inventaire , mais cela prouve leurs notions de logistique

 

Ils étaient déjà capables de réaliser des premiers soins

Ils faisaient preuve d’empathie et s’occupaient des individus âgés et faibles

Le fait d’avoir retrouvé de nombreux fossiles dans un même site implique l’utilisation de cimetières

Ils ne voulaient pas que leurs morts servent de pâture aux animaux sauvages

 

Homo erectus , est vraiment le premier homme , dans tous les sens du terme

Il faut toutefois relativiser les choses :

Il a évolué progressivement de -1 million d’années à -400 000 ans pour devenir un homme à partir des environs de -500 000 ans

Puis à partir de -400 000 ans , l’espèce de l’Homo erectus va progressivement s’éteindre pour laisser la place à l’Homo neanderthalensis qui va le supplanter

Publié dans Homo Erectus, Non classé, Premier homme | Laisser un commentaire

DESTINATION TERRE 7 , Mu et les autres mondes ; Chapitre 8 : L’Homo

DESTINATION TERRE 7 , Mu et les autres mondes

Chapitre 8 : L’Homo

 

 

Les Homos

Homo rudolfensis de -2,4 à -1,8 million d’années , « Homme du lac Rudolf »

Homo habilis de -2,4 à -1,6 million d’années , « Homme habile »

Homo ergaster de -1,9 à -1 million d’années , « Homme industrieux »

Homo georgicus de -1,8 à -1,2 million d’années , « Homme de Géorgie »

Homo antecessor de -1,2 million d’années à -700 000 ans , « Homme avant-coureur »

Homo erectus de -1 million d’années à -300 000 ans , « Homme érigé »

Homo heidelbergensis de -600 000 à -200 000 ans , « Homme de Heidelberg »

Homo helmei de -500 000 à -300 000 ans

Homo denisoviensis de -400 000 à -40 000 ans

Homo cepranensis aux environs de -353 000

Homo naledi aux environs de -335 000

Homo rhodesiensis de -300 000 à -125 000 ans , « Homme de Rhodésie »

Homo neanderthalensis de -250 000 à -28 000 ans , « Homme de Neanderthal »

Homo sapiens de -200 000 ans à nos jours , « Homme sage » , l’homme moderne

Homo sapiens idaltu de -195 000 à -154 000 ans , « Homme de Herto »

Homo floresiensis de -95 000 à -12 000 ans , « Homme de Florès »

Homo soloensis de -95 000 à -12 000 ans

Homo mungo de -65 000 à -26 000 ans

 

Des Hominines aux Homos

La famille des Homininis va donner naissance à la famille des Hominines , qui va aboutir aux genres humains

Les Hominines comprennent les Australopithèques et les Homos

Un consensus existe pour dire que les Australopithèques sont des singes et les Homos sont des humains

 

Mais c’est loin d’être une évidence , car certains Australopithèques pourraient bien s’apparenter aux Homos et l’inverse est vrai aussi

Cela prouve avec une quasi-certitude que la mixité des races a bien existé

Les travaux des paléontologues confirment que cette séparation a été progressive

Il faudra donc attendre des Homos plus tardifs pour aboutir définitivement au genre humain

 

Histoire des Homo

Les premiers Homos connus , Homo habilis et Homo rudolfensis , sont apparus en Afrique il y a environ 2,4 million d’années , mais certains paléontologues repoussent leur apparition à -2,8 million d’années

Homo habilis , encore adapté à la vie arboricole , possédait la capacité de fabriquer et d’utiliser des outils , très certainement des pierres taillées

Homo rudolfensis avait un régime alimentaire plus carnivore grâce à sa bipédie plus évoluée

 

Homo ergaster , il y a environ 1,9 million d’années , est plus grand et exclusivement bipède et représente le premier Homo totalement humain

Homo ergaster est implanté en Afrique , en Europe et en Asie

C’est un chasseur qui communique avec ses semblables avec un langage articulé

Il va créer des outils sophistiqués comme des bifaces et des hachereaux

hachereau 2

Hacherau en silex , Musée de Toulouse ,Auteur Didier Descouens

Photo Wikipédia CC : Archaeodontosaurus

 

Le hachereau implique un savoir-faire et des connaissances techniques

D’autres outils étant plus simples à produire , cela signifie un besoin spécifique pour un usage spécialisé

 

Les Homo naledi , dès -335 000 ont utilisé les premiers cimetières connus

Même si l’on peut avoir des doutes concernant l’hypothèse d’un rite funéraire , l’accumulation d’au moins 15 squelettes dans une grotte protégée , prouve la mise à l’abri des corps de leurs congénères

 

L’Homo neanderthalensis ou Homme de Néandertal , vers -250 000 , est adapté au froid des périodes glaciaires qu’il va traverser

On lui connait des rites funéraires

 

Homo sapiens , l’homme moderne , est apparu aux environs de -200 000 ans

Ses outils sont très élaborés et il est reconnu comme l’auteur des premières œuvres d’art connues

 

Homo néandertal , apparu vers -250 000 a probablement été précédé par un proto néandertalien qui serait apparu il y a environ 1 million d’années

Tout comme l’Homo sapiens qui a probablement été précédé par un proto sapiens apparu aux environs de -315 000 ans

 

Evolution de la taille du cerveau

L’Homo est un bipède au volume crânien supérieur à celui des australopithèques doté d’une boîte crânienne plus arrondie , d’un appareil masticateur et d’une face réduite avec de petites canines

 

L’évolution de la taille du cerveau commence avec Homo habilis avec un cerveau d’une taille de 700 cm³ environ , soit légèrement plus grand que celui des chimpanzés ou des gorilles

La capacité crânienne d’Homo rudolfensis va atteindre 750 cm³

Elle continue d’augmenter jusqu’à 1 200 cm³ avec Homo erectus

Elle va atteindre 1 600 cm³ chez Homo sapiens , l’homme moderne

Enfin elle va atteindre jusqu’à 1 900 cm³ , la taille maximale , avec l’Homo neanderthalensis

 

L’évolution du cerveau humain et l’augmentation du volume du cervelet ont favorisé le développement de l’équilibre , de la motricité , de la parole , de la mémoire , du raisonnement , de l’apprentissage et de l’intelligence

Cela a amené une plus grande facilité pour la résolution de problème , la prise de décision , la perception et l’attention

 

Secteurs géographiques

Il est généralement convenu que les Homos sont apparus d’abord en Afrique , puis en Eurasie

Pour confirmer cette théorie , on s’appuie sur la plus grande ancienneté des fossiles africains par rapport à ceux d’Eurasie

Mais comme les Homos ont colonisé la totalité de la Terre , on explique que les mixités intercontinentales des Homos se sont créées au fil du temps avec les déplacements autorisés par l’accessibilité des continents

 

Je reste toutefois persuadé de l’origine multiple des Homos , sur l’ensemble des continents de la Terre aux époques concernées

Tout comme en Afrique , il n’y a aucune raison pour que la vie n’y ait pas suivi un développement semblable

Ce n’est pas parce que l’on a pas trouvé de fossiles anciens aux Amériques , en Australie ou en Antarctique , qu’il n’y en a pas

 

Et justement on vient de découvrir l’Homo mungo au lac Mungo en Australie qui aurait vécu il y a 60 000 ans et qui pratiquait des rites funéraires

Il suscite beaucoup de controverses car cela confirmerait l’origine multiple des Homos

De ce fait , il a été rajeuni à 40 000 ans pour ne pas contredire l’origine unique africaine

La toute-puissance du dogme …

 

L’évolution

A partir de l’acquisition de la bipédie , celle-ci n’a eu de cesse d’évoluer jusqu’à la bipédie permanente

Cela s’est traduit par les 4 courbures de la colonne vertébrale , un trou occipital à la base du crâne , un bassin large et évasé pour une meilleure stabilité , des fémurs obliques pour être à l’aplomb du centre de gravité , un pouce parallèle aux orteils , une voûte plantaire et des membres antérieurs raccourcis

 

Puis l’utilisation du feu , probablement à partir de Homo erectus , leur a fait faire un nouveau bond dans leur évolution

 

La vie de tous les jours les a obligés à inventer des outils

Cela a amené le perfectionnement et la diversification de leurs technologies , ce qui a entrainé des spécialisations et donc des règles de vie en communauté

Car l’évolution technologique n’est possible que si elle est accompagnée d’une évolution intellectuelle

C’est pourquoi la vie sociale a eu un rôle important dans l’évolution des Homos , car c’est ce qui leur a permis de passer d’un clan familial à une tribu élargie

 

Cela leur a fait acquérir ce qui définitivement va séparer les animaux des humains :

Le pouvoir de la pensée réfléchie et partagée qui succède aux réactions uniquement provoquées par reflexes et intuitions

 

Cette vie en société a amené des interrogations qui ont débouchés sur des comportements métaphysiques mystiques et religieux , seules voies pour admettre l’incompréhensible

Le chamanisme et les rites funéraires sont alors entrés dans la vie des hommes , appuyés par des peintures ou des sculptures , représentatifs de leurs croyances et traditions

 

L’évolution va alors se poursuivre avec les progrès techniques , la logistique puis l’utilisation des métaux

Parallèlement , il faudra aussi unifier et déterminer les langages et s’engager dans la découverte et l’utilisation des mathématiques

 

On a découvert dans une grotte des montagnes de Lebombo au Swaziland , un morceau de péroné de babouin avec 29 encoches , daté des environs de -35 000

C’est la preuve d’un dispositif d’enregistrement numérique

On ne sait pas quelle était l’utilisation de ce comptage , mais ils devaient en avoir besoin , ce qui suppose déjà un certain niveau de connaissances ainsi qu’une appréhension de la logistique

 

Publié dans Hacherau, Homo, Non classé | Laisser un commentaire

DESTINATION TERRE 7 , Mu et les autres mondes ; Chapitre 7 : L’évolution

DESTINATION TERRE 7 , Mu et les autres mondes

Chapitre 7 : L’évolution

 

 

L’évolution dans l’antiquité

Hippocrate , au 5ème siècle avant J.C. , constate une relation entre l’anatomie et l’influence du milieu de vie

Aristote , au 4ème siècle avant J.C. , décrit déjà une évolution des êtres vivants pour arriver jusqu’à l’homme , selon une échelle évolutive : la Scala naturæ

Galien , au 2ème siècle après J.C. , incite les médecins à s’entraîner à la dissection sur des singes en raison de la ressemblance de leur anatomie avec les hommes

 

Carl von Linné établit une classification de la nature , Systema naturae , où l’homme est décrit sous le nom d’Homo Sapiens , membre du groupe des anthropomorphes comprenant les chimpanzés (Homo Troglodytes) et les paresseux

 

Jean-Baptiste de Lamarck définit l’évolution : des espèces plus complexes émergent en fonction des changements d’environnement , selon un processus évolutif

Il introduit les notions d’antériorité , de descendance , de généalogie des espèces et de transformisme

 

La théorie darwinienne

Le 1er juillet 1858 , deux thèses sont présentés à la Société linnéenne de Londres :

On the Tendency of Species to form Varieties , d’Alfred Russel Wallace

De l’origine des espèces , de Charles Darwin

Ces deux thèses présentent la théorie de l’évolution par la sélection naturelle

 

Darwin dans « De l’origine des espèces » , y explique le mécanisme de l’évolution des espèces

Sa théorie est que seules les espèces les mieux adaptées survivent et se reproduisent

C’est la sélection naturelle

 

Selon Wallace , seule la sélection naturelle conduit à l’évolution des espèces

Pour Darwin elle ne peut tout expliquer et il publie « La Filiation de l’homme » , qui y ajoute la sélection sexuelle

Il considère que les singes sont les animaux les plus proches de l’homme et pense que les origines de l’humanité se trouvent en Afrique

 

L’évolution de la théorie darwinienne

Les premiers débats sur la nature de l’évolution humaine restent des querelles de clocher , car on manque de fossiles humains clairement datés pour argumenter les discussions

 

La Dame rouge de Paviland découverte au Pays de Galles en 1823 , des squelettes masculins découverts en 1829 à Engis en Belgique puis des fossiles découverts dans la carrière de Forbes à Gibraltar en 1848 , ont été identifiés ultérieurement comme des néandertaliens

 

En 1856 des ossements humains sont découverts dans la vallée de la Neander , près de Düsseldorf

Johann Carl Fuhlrott les définis comme des ossements anciens et primitifs

Cela fait l’objet d’une vaste polémique car l’idée que d’autres types d’hommes aient pu exister n’était pas encore admise

 

Puis les découvertes vont se succéder pour étoffer l’argumentation de l’évolution darwiniste et prouver l’existence et l’ancienneté d’un type humain de morphologie différente de celle de l’homme actuel

 

Le chaînon manquant

À partir de 1860 , Huxley , Broca et Ernst Haeckel modélisent l’évolution du singe à l’homme

Nommé anthropopithèque par Gabriel de Mortillet et Pithécanthrope par Haeckel , la recherche du « chaînon manquant » commence

 

Eugène Dubois pense le découvrir en 1891 à Trinil en Indonésie avec l’homme-singe de Java

La découverte d’un de ses fémurs démontre qu’il devait se tenir debout et marcher

Il le baptise Pithecanthropus erectus , le singe-homme debout

 

En 1925 , Raymond Dart , décrit son « chaînon manquant » comme étant l’enfant de Taung , un Australopithecus africanus , découvert à Taung en Afrique du Sud

 

Mary et Louis découvrent en 1959 leur « Dear boy » , appelé également Mister Zinj , un australopithèque

En y appliquant une nouvelle technique de datation , ils repoussent à 1.8 million d’années la naissance de l’humanité , estimée jusqu’alors à seulement quelques centaines de milliers d’années

 

En 1974 en Éthiopie , la découverte de Lucy , un Australopithecus afarensis , démontre que la marche bipède date de 3 à 4 millions d’années

 

Le débat du chainon manquant est loin d’être clos

 

La sortie des eaux

Comme on l’a vu dans le chapitre précédent , des acides aminés à la vie multicellulaire , c’est déjà l’évolution en marche

Cette vie multicellulaire va donner naissance à l’ensemble de la vie aquatique , du plancton jusqu’aux poissons les plus évolués et notamment les tétrapodes

Cette diversification des espèces se produit principalement dans les mers côtières dont la faible profondeur y permet la photosynthèse et où elle va s’épanouir pendant 1 milliard d’années

 

Toutes les espèces , que ce soient les plantes , les champignons ou les animaux , vont devoir à un moment donné , sortir de l’eau

Il semble bien que les premiers à le faire , soient les champignons , suivis des plantes et longtemps après des animaux

Comme ce livre nous raconte l’histoire de l’homme , nous orienterons principalement notre étude sur la sortie de l’eau des animaux

 

Il y a environ 542 millions d’années , des évènements géologiques vont booster cette évolution en obligeant de nombreuses plantes , champignons et animaux , parmi ceux qui ne l’avait pas encore fait , à en sortir pour coloniser les terres immergées

 

Cette sortie des eaux s’est faite contrainte et forcée , principalement à cause de la glaciation de la fin de l’Ordovicien

La faune et la flore marine ont dû s’adapter progressivement à la vie terrestre , ce qui va causer l’extinction de nombreuses espèces incapables de s’adapter à leur nouveau milieu

 

De l’extinction des espèces à la vie terrestre

2000px-Extinction_Intensity_svg

Marine genus biodiversity : Extintion intensity

Photo Wikipedia CC : Author Rursus

 

L’extinction de l’Ordovicien-Silurien va provoquer la seconde plus importante extinction massive du Phanérozoïque , c’est-à-dire de – 542 millions d’années à nos jours , avec une estimation d’extinction d’environ 85 % des espèces

La plus importante étant celle du Permien-Trias qui interviendra environ 200 millions d’années plus tard

 

Elle va commencer avec des pics d’extinction en – 517 , – 502 et – 488 , millions d’années , bien entendu

Cette période d’extinction va continuer avec la glaciation de l’Ordovicien-Silurien , qui va durer environ 30 millions d’années , de – 450 à – 420 millions d’années environ

 

Cette glaciation va entrainer une baisse du niveau de la mer , c’est à dire une régression marine qui va provoquer un retrait de la mer sur des centaines de kilomètres et va aussi augmenter les environnements d’eau douce et allonger le cours des fleuves pour atteindre les mers

 

Puis la déglaciation va entrainer une hausse du niveau de la mer , c’est à dire une transgression marine globale majeure

Cette transgression va créer un événement anoxique océanique

L’anoxie est la diminution de l’oxygène disponible dans le milieu , qui se traduit par le manque de dioxygène dans l’eau

 

Cette régression , puis cette transgression vont entraîner des désordres écologiques qui vont rendre difficile l’adaptation des espèces à leurs nouveaux écosystèmes

Le milieu marin va être réduit et la ressource va diminuer

Puis pour ceux qui ont déménagé sur la terre et qui voudraient retourner dans le milieu marin , celui-ci va être moins profond et moins oxygéné

 

Ces changements climatiques majeurs vont profondément perturber les milieux de vie aquatiques et obliger les espèces à évoluer vers une vie terrestre

Cette opération va entrainer l’extinction des nombreuses espèces qui ne sauront pas s’adapter

 

Des tétrapodes aux mammifères

Les Tétrapodes , ou Tetrapoda , sont des animaux vertébrés avec deux paires de membres et bénéficiant d’une respiration pulmonaire

Les premiers tétrapodes étaient aquatiques

L’apparition des tétrapodes aquatiques date d’il y a environ 380 millions d’années

 

Pour coloniser les milieux terrestres , les tétrapodes vont développer la respiration pulmonaire et ils pourront ainsi respirer directement l’oxygène de l’air grâce à un poumon

 

Les tétrapodes primitifs possèdent un cerveau à deux lobes et des nageoires reliées au squelette osseux qui vont devenir des pattes

Les premières pattes fossiles découvertes sont des sortes de pagaies , adaptées aux déplacements dans les rives immergées et dans les marécages

 

Les premières sorties de l’eau des tétrapodes vertébrés dateraient d’il y a environ 365 millions d’années , avec Ichthyostega :

« Le plus ancien des vertébrés connus présentant des adaptations pour une locomotion autre que la nage »

Ichthyostega a pu s’adaptater à la vie hors de l’eau grâce à ses poumons , ses pattes antérieures capables de supporter son poids hors de l’eau et ses côtes allongées évitant l’écrasement de ses poumons par le poids de son corps

 

A partir de – 359 millions d’années , l’adaptation au milieu terrestre s’est améliorée pour les espèces ayant conquis le milieu terrestre , notamment grâce à quatre pattes marcheuses

 

Vers – 320 millions d’années , va apparaitre l’œuf amniotique , qui grâce à son milieu aquatique , va permettre le développement de l’embryon , qui auparavant devait être déposé dans l’eau

Les quadrupèdes pourront ainsi s’émanciper du milieu aquatique

Vers – 315 millions d’années , Hylonomus lyelli est le premier reptile identifié pondant des œufs amniotiques

 

À partir de cette époque , les reptiles vont donner naissance aux crocodiliens , aux oiseaux , aux dinosaures , aux tortues, aux lézards , aux serpents , aux mammifères , etc …

Les tétrapodes actuels sont les amphibiens , les reptiles , les oiseaux et les mammifères

 

Les mammifères

Les reptiles mammaliens sont apparus il y a environ 250 millions d’années

Ils sont à l’origine des mammifères

Les plus anciens fossiles connus datent du Trias , soit il y a environ 220 millions d’années

 

Les mammifères , ou Mammalia , sont des animaux vertébrés

Leur principale caractéristique est l’allaitement des nouveau-nés

Comme leur appareil digestif n’est pas fonctionnel à la naissance , le lait maternel est leur source de nourriture vitale et obligatoire

 

Les premiers mammifères avaient un mode de vie terrestre , mais au cours de leur diversification , certaines branches ont évolués différemment

Les chauves-souris ont acquis le vol battu et l’écholocation

D’autres comme les phoques , les ours blanc , les castors , les hippopotames , les loutres , les campagnols amphibie , les ornithorynques , etc … , ont développé un mode de vie aquatique partiel

D’autres comme les cétacés , les siréniens , etc … , sont retournés vers un mode de vie aquatique total

Les mammifères sont tous homéothermes , c’est-à-dire qu’ils sont dotés d’un organisme qui leur conserve une température corporelle constante indépendamment du milieu extérieur

La plupart d’entre eux sont endothermes , c’est-à-dire que la chaleur est produite par l’organisme lui-même

 

Certaines espèces sont capables de survivre à des chutes de température importantes dans un état léthargique saisonnier comme l’hibernation

Certaines espèces ne sont pas aptes à réguler leur température à la naissance , ce sont donc les parents qui doivent leur fournir leur thermorégulation jusqu’à leur autonomie

 

La plupart des mammifères communiquent par des cris , des odeurs et des phéromones mais aussi par des postures et des mimiques telle que l’agression , pencher la tête de côté en signe de sympathie , ou mettre la queue entre les jambes en signe de peur et de soumission , etc …

 

Des mammifères aux primates

Extraits de la liste des sous-classes et ordres des mammifères d’après ITIS et Mammal Species of the World, dans son édition de 2005, révisée en 2007 :

 

Sous-classe : Theria

 

Infra-classe : Eutheria

 

Ordres :

Afrosoricida : taupes dorées, tenrecs, limnogales, microgales

Carnivora : caniformes (loups, ours, furets, phoques…) et féliformes (chats, hyènes, civettes…)

Cetartiodactyla : cétacés, ruminants, cochons, chameaux

Chiroptera : chauve-souris

Cingulata : tatous (21 espèces)

Dermoptera : colugos (2 espèces)

Erinaceomorpha : hérissons

Hyracoidea : damans (4 espèces)

Lagomorpha : lièvres, lapin, pika

Macroscelidea : sengis ou musaraignes à trompe

Perissodactyla : équidés, rhinocéros, tapirs

Pholidota : pangolins (7 espèces)

Pilosa : fourmiliers, paresseux

Primates : primates

Proboscidea : éléphants

Rodentia : rongeurs

Scandentia : ptilocerques, toupayes

Sirenia : dugongs, lamantins

Soricomorpha : taupes, musaraignes, solenodons

Tubulidentata : oryctéropes

 

Des primates aux Hominidés

Les primates ont divergé des autres mammifères il y a environ 85 millions d’années

 

Les primates se décomposent en deux groupes :

Les Strepsirrhiniens

Les Haplorrhiniens

 

Les Haplorrhiniens se décomposent en deux groupes :

Les Tarsiiformes

Les Simiiformes

 

Les Simiiformes se décomposent en deux groupes :

Les Platyrhiniens , les singes du nouveau-monde

Les Catarhiniens , les singes de l’Ancien-Monde

Les plus anciens Simiiformes connus sont apparus en Asie , notamment en Birmanie , en Thaïlande et la Chine , vers – 50 à – 45 millions d’années

 

Les Catarhiniens ou singes de l’ancien-monde se décomposent en deux

super-familles :

La super-famille des Cercopithécoïdes , ou singes avec queue

La super-famille des Hominoïdes , ou singes sans queue

 

La super-famille des Hominoïdes se décompose en deux familles :

Les Hylobatidés , qui comprend notamment les gibbons

Les Hominidés

 

Les Hominidés

Les Hominidés se décomposent en deux familles :

La familles des Ponginaes , qui comprend notamment les orangs outans

La famille des Homoninaes

Les Hominidés seraient originaires d’Afrique , mais la découverte en Catalogne d’un fossile d’Hominidé indique que leur dispersion pourrait certainement être plus étendue

 

La famille des Homoninaes se décompose en deux familles :

Les Gorillinis qui comprend notamment les gorilles

Les Homininis

La bipédie est apparue avec les Homininaes

 

La famille des Homininis se décompose en deux familles :

Les Panines qui comprend notamment les chimpanzés et les bonobos

Les Hominines

Le premier hominini bipède serait Sahelanthropus tchadensis ou Orrorin tugenensis

Ils sont probablement les derniers ancêtres communs entre les chimpanzés et les humains

 

La famille des Hominines se décompose en deux familles :

Les Australopithèques

Les Homos

 

Publié dans evolution, La sortie des eaux, La théorie darwinienne, Non classé | Laisser un commentaire

DESTINATION TERRE 7 , Mu et les autres mondes , Chapitre 6 ; Apparition de la vie sur la Terre

DESTINATION TERRE 7 , Mu et les autres mondes

Chapitre 6 : Apparition de la vie sur la Terre

 

L’expérience de Miller-Urey

En 1953 Stanley L. Miller, biologiste américain , devient célèbre grâce à son expérience dite de Miller-Urey , sur la chimie des origines de la vie sur la terre dans la soupe originelle

Cette expérience lui permit de prouver que sur la Terre , il y a environ 4.3 milliards d’années , l’océan originel contenait les éléments chimiques nécessaires à la création des protéines et de l’ADN , constituants des êtres vivants

Il mélange du méthane , de l’ammoniac et de l’hydrogène dans un ballon rempli d’eau qu’il chauffe jusqu’à ébullition

Par une colonne de condensation , les vapeurs passent alors dans un second ballon où elles sont bombardées en permanence par des éclairs produits par des arcs électriques

Au bout d’une semaine apparaissent des composés organiques , dont 2 % sont des acides aminés , base de toutes les chaînes protéiques , donc potentiellement de la vie

On sait aujourd’hui que l’atmosphère primitive de la Terre n’était pas celle de l’expérience , mais ces résultats déclenchèrent de nombreuses recherches

 

Recherches sur l’apparition de la vie sur Terre

Des critiques ont immédiatement remis en cause cette théorie , disant que les acides aminés auraient pu provenir d’une contamination , mais ces résultats furent corroborés trois ans plus tard par de nouvelles expériences

 

Cinq ans plus tard , en 1958 , Miller a réalisé une nouvelle expérience en utilisant d’autres gaz et notamment du sulfure d’hydrogène , recréant des conditions plus proches de celles des abords des volcans , mais n’a pas eu le temps d’en analyser les résultats

Les composés créés par l’expérience ont été conservés dans son laboratoire et ont été retrouvés à sa mort cinquante ans plus tard

 

En 2008, grâce à la spectrométrie de masse , l’analyse de ces composés a permis la découverte des vingt-deux acides aminés nécéssaire au vivant et à l’assurance qu’ils ont bien pu être créées dans la soupe primitive de la Terre

 

Depuis , bon nombre de recherches ont conforté et complété la théorie de l’apparition de la vie sur Terre dans la soupe originelle

On connait maintenant l’importance du rôle du soufre , de l’électrolyse et du champ magnétique , dans la création des acides aminés , premiers pas vers le vivant

 

La soupe originelle

On ne sait toujours pas exactement quels éléments chimiques étaient présents dans l’atmosphère et l’eau de la Terre , il y a environ 4.5 milliards d’années , mais on en a une bonne idée

 

L’atmosphère terrestre devait être constituée de nombreux éléments déposés par le Soleil , les comètes et les météorites , auxquels s’ajoutent les éléments produits par l’intense activité volcanique

On devait donc y trouver :

Hydrogène , méthane , ammoniac , gaz carbonique , azote , potassium , magnésium , soufre et bien sûr vapeur d’eau

Ces éléments se sont lentement déposés dans l’eau créant ainsi la soupe originelle

Dans cette soupe chaude , les éléments précipités ont pu évoluer vers le vivant

 

De la soupe à la cellule

Pour que la soupe soit bonne , il faut touiller …

C’est ce qu’a fait la Terre avec son champ magnétique

 

Le champ magnétique de la Terre a généré un courant dans cette soupe originelle mais a aussi attiré dans ce courant , par aimantation , ses différents composants

Les composants ainsi rassemblés ont attiré préférablement les éclairs de foudre , créant une électrolyse quasi permanente

Les transformations ont ainsi débuté pour parvenir aux acides aminés , éléments constitutifs des protéines et ainsi de tout organisme vivant sur Terre

 

Puis les combinaisons d’éléments ont créés des assemblages cohérents , les coacervats

Coacervat vient du latin : coacervare qui signifie rassembler , mettre en groupe

C’est une gouttelette sphéroïdale de particules en suspension

La cohérence de la gouttelette dans le courant est assurée par l’aimantation magnétique de ses composants non solubles

 

Les coacervats qui mesurent de 1 à 100 micromètres de diamètre se forment spontanément dans cette soupe

Ils captent alors d’autres molécules qui vont lui permettre de se créer une membrane souple qui va se refermer sur ses composants

 

Les coacervats entrainés par le courant , vont en permanence capturer par osmose de nouveaux composants

Au bout d’un certain temps , le coacervat qui a accumulé trop de matières devient trop gros jusqu’à déchirer son enveloppe

Il va alors se scinder en deux pour former un nouveau coacervat séparé du coacervat initial

Grâce à la forte concentration de composés dans la soupe originelle , le nouveau coacervat va s’enrichir à son tour des composés libres flottant dans le courant magnétique

 

Alexandre Oparine qui a étudié les coacervats , a découvert qu’en présence de catalyseurs , les coacervats échangeaient des substances avec le monde extérieur , grossissaient et finissaient par se multiplier

 

D’où l’importance du champ magnétique , qui va servir de piège à composants , de récipient , de catalyseur et d’activateur

 

De la cellule à l’ARN

Des populations de plus en plus complexes de molécules ont ainsi peuplé les coacervats

 

A ce stade , les molécules peuvent se lier entre elles selon des schémas séquentiels ordonnés et ainsi former des chaînes par polymérisation appelées PolyA

Ainsi grâce à la récolte dans la soupe primitive de bases azotées , de sucre ( ribose ) et de phosphate (pyrophosphate inorganique ) , ont pu se former les molécules d’ARN primitives

Ces apports ont stabilisé les molécules d’ARN

 

L’ ARN , acide ribonucléique , est une molécule contenant 1 brin composé d’une chaîne de nucléotides

Un nucléotide est une molécule organique composée d’une base azotée , d’un sucre et de un à trois groupes de phosphates

 

Cette configuration en brin a permis à l’ARN de se replier sur lui-même et ainsi certaines séquences complémentaires ont pu se lier entre elles

Ces repliements en boucle lui ont donné une meilleure résistance à la dégradation et la possibilité de réplication par la formation d’un second brin

 

De nouvelles bases vont alors s’accrocher par affinité et non plus de manière aléatoire et ainsi former de nouveaux ARN

Parmi les petits nouveaux , certains d’entre eux vont avoir une activité catalytique , et pourront servir de support d’informations génétiques , ce sont les ribozymes

 

Cette activité catalytique va leur apporter la capacité d’autoréplication

Les ARN capables de réplication vont alors proliférer au détriment des autres

La sélection naturelle va se mettre en route

 

Certains ARN vont se lier à un acide aminé , ce qui va les protéger de la dégradation De plus en plus nombreux , il vont alors préférablement se lier entre eux

En se combinant entre eux , ils vont former un ARN plus long

 

De l’ARN à l’ADN

À ce stade , l’ARN est armé de peptides , des polymères ou associations d’acides aminés , qui vont lui permettre de créer une enzyme qui va lui permettre de fabriquer l’ADN

Cette opération , la transcriptase inverse , va , à partir d’un seul brin d’ARN , créer une molécule d’ADN à double brin

 

L’ADN va alors évoluer pour stocker les gènes primitifs et être ainsi à l’origine de toutes les autres molécules du vivant

L’ADN constitué par un enchaînement de nucléotides va fournir l’information nécessaire à la synthèse des protéines

Il est d’abord transformé en ARN messager , c’est la transcription

Puis les ribosomes vont synthétiser les protéines en décodant l’information contenue dans l’ARN messager , c’est la traduction

 

Bien entendu , les premiers systèmes auto catalytiques n’étaient pas aussi élaborés Mais les molécules primitives avaient la capacité d’évoluer

Les nombreux apports de nouveaux éléments le leurs ont permis

Et ces évolutions sont héritables , car une fois incorporées à un réseau auto catalytique , une molécule devient capable de se reproduire

 

Leurs techniques auto catalytiques se sont alors perfectionnées jusqu’à parvenir aux techniques de réplication de l’ADN et de fabrication des protéines qui caractérisent depuis des milliards d’années tous les êtres vivants

Ce mécanisme universel constitue la preuve de l’origine commune de tous les organismes vivants

 

De l’ADN aux procaryotes

Cette cellule contient un ADN , outil qui lui permet de transmettre ses caractéristiques à sa descendance

Cette cellule est devenue une bactérie

 

Les procaryotes sont des bactéries primitives :

Ce sont des organismes monocellulaires

Ils ont colonisés tous les milieux , même les plus hostiles et ce sont les organismes les plus nombreux sur Terre

 

Les cellules procaryotes contiennent un compartiment unique :

Le cytoplasme

Il contient une molécule d’ADN circulaire appelé nucléoïde

Elles se répliquent par division cellulaire

En milieu propice les bactéries peuvent se multiplier à une allure vertigineuse :

La population de bactéries peut doubler toutes les 20 minutes !

 

Le procaryote le plus courant est Escherichia-coli

Cette bactérie compose environ 80 % de la flore intestinale humaine

La majorité des souches de E. coli sont inoffensives , seules quelques-unes sont pathogènes

Ces dernières peuvent être la cause d’intoxications alimentaires par la consommation de produits animaux mal cuits ou consommés crus

Les fruits et les légumes frais ayant été en contact avec ces souches peuvent aussi être à risque , d’où la nécessité de les laver avant consommation

 

eucaryotes

Ring of Life = Prokaryotic phylogenetic tree + Symbiogenetic origins of eukaryotes

Photo Wikipédia CC : Maulucioni

 

Dans leur évolution , ils vont se diviser en 2 groupes , les archées et les eubactéries , pour finalement devenir des eucaryotes

Les archéobactéries vont coloniser les milieux extrèmes car elles peuvent survivre avec très peu de ressources et sont adaptées aux fortes températures

Les eubactéries , proches des bactéries actuelles , sont adaptés à des températures plus clémentes et ont ainsi pu conquérir des milieux moins chauds

 

Les archées

Les archées , du grec ancien Archaea , signifiant originel , sont des microorganismes unicellulaires procaryotes , c’est-à-dire des êtres vivants constitués d’une cellule unique qui ne comprend ni noyau ni organites

 

Les Archaea possèdent en général un unique chromosome circulaire qui se trouve dans le cytoplasme

Un chromosome est constitué de molécules d’ADN et de protéines

C’est le support de l’information génétique qui sera transmis des cellules mères aux cellules filles

 

Les archées sont présentes dans les sources hydrothermales océaniques , les sources chaudes volcaniques et les lacs salés

On en a aussi découvert dans le sol , l’eau de mer , les marécages , la flore intestinale et même dans le nombril humain

Dans les océans , les archées font partie du plancton

C’est l’un des groupes d’organismes les plus abondants de la Terre

 

Les archées interviennent dans le cycle du carbone et de l’azote

Les archées méthanogènes de l’intestin humain et des ruminants participent à la digestion

 

Les bactéries

Les bactéries sont des cellules sans noyau ni organites

Il en existe environ 10 000 espèces connues à ce jour , mais l’estimation du nombre des espèces oscillerait entre 5 et 10 millions

 

Les bactéries sont présentes dans tous les types de biotopes

Elles ont une importance considérable dans les cycles biogéochimiques comme le cycle du carbone et la fixation de l’azote dans l’atmosphère

Chez l’homme , 1012 espèces de bactéries colonisent la peau , 1010 espèces de bactéries colonisent la bouche et 1014 espèces de bactéries colonisent l’intestin

Il y a dix fois plus de cellules bactériennes que de cellules humaines dans le corps humain

La plupart de ces bactéries sont inoffensives ou bénéfiques pour l’organisme

Il en existe cependant de nombreuses espèces pathogènes

 

Les bactéries participent , entre autres , au processus de traitement des eaux usées , dans la fabrication des yaourts ou du fromage et dans la production industrielle de nombreux composés chimiques

 

Il y a environ 40 millions de cellules bactériennes dans un gramme de sol et 1 million de cellules bactériennes dans un millilitre d’eau douce

On estime qu’il y aurait quatre à six quintillions , soit entre quatre et six mille milliards de milliards de milliards de bactéries dans le monde

 

En 2007 , un forage dans le pergélisol canadien a permis de mettre au jour une bactérie vieille d’environ 500 000 ans et toujours vivante

 

Les bactéries pathogènes causent des infections

Si certains pathogènes ne peuvent survivre en dehors de leur hôte , d’autres vont créer une infection en pénétrant dans une plaie , ou par consommation d’eau contaminée , ou vont infecter des individus affaiblis notamment en milieu hospitalier

 

En résumé , une bactérie à sa place est presque toujours utile , mais déplacée , elle est le plus souvent nuisible

Toutefois les bactéries pathogènes tentant d’envahir un hôte vont rencontrer de nombreux mécanismes de défense

 

Les bactéries pathogènes ne le sont pas seulement pour les hommes et les animaux mais également pour les plantes

C’est ainsi que les bactéries peuvent remplacer les pesticides pour combattre les parasites des plantes

 

Les cellules eucaryotes

Dans les procaryotes , pour protéger l’ADN et l’isoler du milieu ambiant , la cellule va placer le chromosome dans son cytoplasme

Dans les cellules eucaryotes , l’évolution va créer un noyau et y placer le chromosome

 

La différence entre les procaryotes et les eucaryotes , c’est donc que le matériel génétique des procaryotes est regroupé dans une zone physiquement non séparée du reste de la cellule , alors que pour les eucaryotes, celui-ci est contenu dans un organite , le noyau

Les eucaryotes sont ainsi devenus des organismes multicellulaires

Les cellules eucaryotes sont délimitées par une membrane pour les animaux ou par une paroi pour les végétaux

 

Il ne faut pas confondre les eucaryotes avec les virus qui sont des acaryotes

Les acaryotes sont des éléments , et non des cellules , qui ne possèdent ni noyaux ni cytoplasme et qui ne peuvent se reproduire qu’en parasitant une cellule hôte

 

Apparition de la vie sur la Terre

– 4.56 milliards d’années : Formation de la Terre

– 4.50 milliards d’années : L’eau liquide recouvre la surface de la Terre , la soupe

originelle est prête

– 4.30 milliards d’années : Le processus de la vie commence avec les acides aminés et les carbones organiques

– 4.00 milliards d’années : Premiers procaryotes

– 3.50 milliards d’années : Premières bactéries

 

Comme on le voit , il a suffi d’un milliard d’années pour passer de la soupe originelle à la vie multicellulaire …

Puis 2 milliards d’années supplémentaires pour l’explosion de la biodiversité

Puis encore 1.5 milliards d’années pour parvenir à l’homme d’aujourd’hui

 

L’espace , origine de la vie sur terre

Bien qu’il y ait encore de nombreuses questions sans réponses , on commence à entrevoir l’origine de la vie sur terre

 

La vie apparaît sur la terre il y a probablement environ 4.3 milliards d’années

La terre ayant récupéré l’eau des comètes venues se planter sur son sol aurait ensuite été ensemencée par des particules aptes à évoluer vers le vivant

Ces particules auraient aussi été déposées par des comètes

 

Les astrobiologistes de la NASA ont détecté des acides aminés sur des météorites et sur des comètes

De nombreux scientifiques pensent que les premiers acides aminés nous auraient été livrés par des météorites ou des comètes et auraient donc été à l’origine de la vie sur Terre , mais également sur d’autres planètes

 

Alors la vie doit aussi exister sur d’autres planètes , mais pas forcément comme sur la Terre

L’évolution qui a pu y avoir lieu , y est forcément conséquente des conditions physiques de ces planètes

Ce qui signifie qu’un petit bonhomme vert ou un saurien intelligent venus de l’espace sont tout à fait plausibles

Mais la vie peut prendre bien d’autres formes

 

Publié dans Apparition de la vie sur la Terre, L’expérience de Miller-Urey, Non classé | Laisser un commentaire