DESTINATION TERRE 6 , Exodes et rescapés 2ème partie , Les peuples de la mer , Chapitre 13 : Les basques

DESTINATION TERRE 6 , Exodes et rescapés

2ème partie , Les peuples de la mer

Chapitre 13 : Les basques

 

Le pays basque

img070 

Fond de carte d-maps.com

http://d-maps.com/carte.php?num_car=2196&lang=fr

 

De tous temps , les montagnes du Nord de l’Espagne , de la Galice à la Catalogne , du côté français et espagnol , ont été des terres de refuges

C’est pourquoi on peut appeler cette région , délimitée approximativement comme sur la carte ci-dessus : Pays basque

 

En effet , les différentes hypothèses sur l’origine des basques mettent en évidence que la zone d’habitation des proto-basques était bien plus étendue que celle du basque actuel

 

Les premiers à s’y réfugier furent les populations survivantes de la dernière glaciation Würm à partir de – 10 000 avant J.C.

Le climat va se réchauffer , les prairies et les forêts apparaissent et peuvent ainsi nourrir les hommes

 

Depuis , la région a connu une occupation humaine ininterrompue et de nouveaux réfugiés vont venir à leur tour s’amalgamer aux populations déjà implantées jusqu’en – 6612 avant J.C.

 

 

Histoire des basques

A partir de – 6612 avant J.C. , la date d’arrivée des atlantes en Atlantide , ceux-ci ont besoin d’or

De beaucoup d’or même , pour fabriquer l’orichalque

 

Ils vont donc implanter à chaque embouchure de fleuve , une unité coloniale chargée de récupérer l’or abondant des montagnes

En effet , les ruissèlements des rivières souterraines arrachent des pépites aux veines des gisements souterrains

 

Même s’il y en a peu à la fois , ce ruissellement dure depuis des milliers d’années et l’or s’est ainsi aggloméré dans le lit des cours d’eau

C’est ce qui a créé cette réputation de rivières aurifères des Pyrénées

Pour récupérer cet or , il vont bien entendu utiliser la population autochtone moyennant paiement en nourriture ou artefacts

 

Mais ils ne ramassent pas que l’or

L’étain , l’argent , le cuivre , le fer et les autres minéraux leurs conviennent aussi

 

Ils vont aussi importer leurs technologies et les partager avec les autochtones : Elevage , agriculture , céramique , textile et métallurgie notamment

img071

Fond de carte d-maps.com

http://d-maps.com/carte.php?num_car=2196&lang=fr

 

A partir de – 4311 avant J.C. , vont arriver les ibères , peuple de la mer , qui vont renforcer les colonies atlantes et raboter les territoires du pays basque

 

Les atlantes et les ibères vont ainsi pouvoir intensifier les extractions de minerais

Pour protéger leurs sites , ils vont implanter des gaztelu zahar : Des places fortes

Ce nom signifie en basque « ancien château fort » ou « vieux château »

Installés aux sommets des collines , ils permettaient d’assurer la sécurité des voies de communication entre les vallées

 

Des gaztelu zahar ne subsiste aujourd’hui que le tracé , délimitant une calotte autour du sommet , invisible quand la végétation est haute

Par contre en vue aérienne on les repère très bien

 

Certains gaztelu zahar ont été réutilisés pour y construire des demeures ou des châteaux , comme ceux de Mauléon ou de Luxe

 

De la même époque on trouve aussi de nombreux harrespils , ou tumulus ou tombelles ou ciste ou tholoi : voir chapitres précédents

C’est aussi le début de l’érection des mégalithes : Dolmens , cromlechs et menhirs

img080

Fond de carte d-maps.com

http://d-maps.com/carte.php?num_car=2196&lang=fr

 

Mais l’exploitation intensive des gisements a ses limites

La rentabilité de ces mines et les couts de transports devenaient trop importants pour concurrencer les mines du sud

 

Très vite des territoires ont été abandonné aux kelts , ancêtres des celtes , alliés , et aux nouveaux basques

 

Ces mouvements de territoires n’étaient pas guerriers , étant tous peuples atlantes , mais découlaient plutôt d’arrangements rentables pour les parties

 

Il fallait aussi aux atlantes , un territoire pour les rebelles

Le pays basque montagnard convenait parfaitement pour cela , car comme c’était une région très difficile à contrôler pour le pouvoir central , autant le leur laisser

Cette région permettait à ces nouveaux basques une autonomie économique

Car ensuite , à la période des guerres nucléaires de Yi , de – 2650 à – 2350 avant J.C. , l’exode des peuples de la mer restés dans la vallée du Thar va s’intensifier

Et le nombre de rebelles aux pouvoirs centraux augmenter …

 

On va ainsi trouver au pays basque raboté , les caractères difficiles des atlantes d’Atlantide , des ibères , des ibères du Caucase ( Géorgie ) , des vénètes , des ligures , des étrusques , des mayas , des tokhariens et même des kelts

 

Le svastika devient ainsi le symbole de ce nouveau peuple atlante : Les basques

Le svastika basque comporte 4 branches arrondies

Il se différencie ainsi du svastika védique à branches droites et affirme ainsi son indépendance

 

Cela illumine d’un jour nouveau la révolte des kelts contre Atlantide , voir Destination Terre 2 , Les dieux atlantes

Pour symboliser leur révolte , les kelts ont abandonné le svastika à branche droite pour les branches courbes

Et quand la guerre des kelts contre les atlantes a eu lieu , ils en ont coupé une branche pour que leur symbole soit dorénavant le triskell

 

Les squelettes d’El Portalón

L’étude des squelettes d’El Portalón confirment que les gènes de ces agriculteurs ibériques datés d’entre – 3500 et – 1500 ans avant J.C sont proches des basques modernes

Cela confirme que les ancêtres des basques n’appartenaient pas à des groupes de chasseurs-cueilleurs

 

Jakobsson et son équipe ont comparé le profil génétique des squelettes d’El Portalón à divers squelettes européens préhistoriques et modernes

Il en ressort que les gènes des basques du néolithique ressemblent à ceux des basques modernes

Concernant les gènes des agriculteurs européens anciens , il n’y a aucune ressemblance avec ceux des européens modernes

 

La similitude génétique des basques d’aujourd’hui et des huit squelettes de El Portalon n’existe pas chez les autres groupes européens

Cela prouve que les ancêtres des basques sont arrivés dans la région et se sont métissé avec les chasseurs cueilleurs , puis qu’ils ont été isolés

 

Génétique basque

Les Basques se distinguent des autres populations par une très forte proportion du rhésus négatif , de 30 à 35 % , que l’on retrouve également chez les habitants des hauts plateaux du Daghestan dans le Caucase

L’haplotype Ht 15 est considéré comme un haplotype originaire d’Asie , dont l’expansion en Europe date d’il y a environ 5 000 ans , et 60 % de la population basque le possède

 

On a pu constater des relations directes entre l’hématologie , la géographie et l’histoire

Les types de sang basques ont démontré qu’ils sont plus nombreux de type O que la population européenne et bien moins nombreux du groupe B

 

Les basques ont donc conservé les types européens primitifs , mélangés à ceux d’immigrants asiatiques

 

La langue basque

Les locuteurs basques sont implantés dans le pays basque , du sud-ouest de la France au nord de l’Espagne

Le peuple basque a ainsi évolué isolément avec ses propres traditions et sa langue semblable à nulle autre en Europe et dans le monde

 

Comme la majorité des populations dans le monde , les basques sont le résultat de multiples apports génétiques , culturels et linguistiques

Ces mélanges y sont plus importants qu’ailleurs , dus à cette spécificité d’être un mélange de populations des autochtones , des atlantes d’Atlantide , des ibères , des ibères du Caucase ( Géorgie ) , des vénètes , des ligures , des étrusques , des mayas , des tokhariens et des kelts

 

La langue basque primitive est l’atlante d’Atlantide , qui a colonisé le pays basque en premier

La langue très simple des autochtones a ajouté des apports à celle des atlantes

Puis avec l’arrivée des ibères , a eu lieu le premier grand mix de la constitution de la langue basque

On peut donc dire que les bases primitives du basque sont l’atlante et l’ibère

 

Puis c’est l’arrivée des autres peuples de la mer

Les ibères du Caucase ( Géorgie ) , les vénètes , les ligures et les étrusques ont enrichi la langue basque de leur vocable eurasien d’Inde , mais aussi ceux d’Anatolie avec le hatti , le hittite et le caucasien

 

Les mayas et les tokhariens qui les ont rejoints , y ont ajouté des touches de leurs langues austronésiennes

Et enfin les kelts y ont introduit une touche celtique

 

La langue basque est donc un esperanto d’avant l’heure , un melting-pot de cultures et de langues qui a permis à toutes ces populations de communiquer et de se comprendre

L’isolat de près de 5000 ans a cimenté cette langue née au néolithique , pour en faire une langue propre à part entière et qui fait aujourd’hui la fierté du peuple basque

 

Les sites basques

Les sites basques sont principalement des grottes habitées , des mégalithes comme des menhirs , des dolmens et des cromlechs , mais aussi de nombreux harrespils , ou tombelles

 

Des fouilles réalisées dans plusieurs grottes du massif du Zaboze à Saint-Just-Ibarre ont montré leur utilisation au néolithique à des fins pastorales

La grotte de Droundak à Sainte-Engrâce , a servi de lieu d’inhumation durant l’âge du bronze et nous a livré des céramiques

Dans la grotte d’Olatzazpi on a retrouvé un vase en céramique

Dans la grotte d’Urtao II on a retrouvé des poignards en cuivre à languette

 

Concernant la grotte de El Portalon , le Dr Cristina Valdiosera déclare:

La grotte d’El Portalon est un site fantastique qui permet une étonnante conservation du matériel et des artefacts. Chaque année, nous trouvons des os humains , d’animaux ainsi que des artefacts, dont des outils de pierre, des céramiques, des objets en os et des objets métalliques, c’est comme un livre détaillé des 10.000 dernières années, ce qui nous offre une merveilleuse compréhension de cette période. La préservation des restes organiques est excellente et cela nous a permis d’étudier le matériel génétique en complément à l’archéologie.

 

D’autres grottes célèbres valent une visite :

Grotte d’Iritegi , Grotte de Zabalaitz , Grotte de santimamine , Grotte de Pozalagua

Grotte de Arrikrutz , Grotte de Ekainberri , Les grottes de Sare

 

Dolmen d’Elvillar

hechicera_trikuharria_bilar_2006-09-15

Euskara: La chabola de la Hechicera trikuharria, Bilar, Araba (Espainia)

English: La chabola de la Hechicera dolmen, in Elvillar, Álava (Spain)

Photo Wikipédia Domaine Public : Josu Goñi Etxabe ,Nik Egina

De nombreux autres dolmens sont remarquables

Dolmen de Portillo de Enériz , dolmen mine Farangortea , dolmen d’Ausokoi ,

dolmen de Larrarte

 

Dans le tumulus de Trikuaizti I on a retrouvé des morceaux de bijoux en or

 

Des Cromlechs font aussi partie des sites mégalithiques remarquables du pays basque , comme celui de Kausoko Lepoa et le Cromlech Tximistako Egia

 

Il ne faudrait pas oublier l’ensemble mégalithique de Mulisko Gaina

 

Les harrespils , nom basque, signifiant « cercle de pierres », sont de petits cromlechs qui font aussi partie des sites mégalithiques basques

 

Le harrespil d’Okabe à Lecumberry , le harrespil Zaho II et le harrespil Millagate IV ,

sont les plus connus

 

Mais j’en oublie , car comme la riche histoire de la fondation du pays basque date du néolithique , les mégalithes sont présent quasiment partout

 

L’idole Mikeldi

C’est une sculpture qui a été trouvée dans l’ancienne chapelle de Saint-Vincent de Mikeldi à Durango

ra-seth

Petit sanglier en ivoire d’époque prédynastique Nagada I

Collection privée

Photo : Le site d’Aimé Jean-Claude

http://www.aime-free.com/article-voici-toute-l-ambiguite-du-porc-en-egypte-antique-1-125355720.html

Photo de l’idole Mikeldi de l’office de tourisme de Durango

http://www.turismodurango.net/fr/idolo-de-mikeldi

 

Une estimation de datation la situe vers – 500 avant J.C. , mais ce n’est pas parce qu’elle a été trouvé dans un site romanisé qu’elle est romaine

Personnellement je la daterai plutôt de – 3000 à – 2000 avant J.C.

 

C’est un bloc de grès qui représente un animal dont le ventre emprisonne un disque

C’est un symbole solaire

C’est même une représentation de Râ , ou Hélios en grec

 

Quand au cochon , ou sanglier , il représente Seth

 

On peut dire que Seth protège Râ ou que Seth emprisonne Râ

Compte tenu de leurs relations musclées , je penche pour la 2ème solution

 

Cela signifie aussi qu’elle a été sculptée par un atlante exilé au pays Basque et qu’elle célebre la défaite de Râ après qu’Atlantide soit engloutie en – 3000

 

Les égyptiens

Nous avons vu dans Destination Terre 2 , Les dieux atlantes , que c’est le chef des dieux égyptiens qui commandait les atlantes à la 2ème guerre des étoiles contre les édenistes

en – 3800

 

En fait il faut donc présiser : Les atlantes se sont installés en Atlantide en – 6612 et ils ont créé une colonie en Egypte

vers – 4000

 

Ils ne devaient pas sentir en sécurité sur Atlantide puisqu’ils y ont on fondés la 1ère dynastie égyptienne en – 3185

 

Et les survivants à l’engloutissement d’Atlantide en – 3000 sont définitivement devenus des égyptiens

 

En clair : Les habitants d’Atlantide étaient des égyptiens

 

Atlantide

On voit bien qu’Atlantide n’est pas un mythe

Les archéologues n’ont jamais pris Platon au sérieux en disant que L’Atlantide dont il parlait était une fiction et d’ailleurs qu’il était le seul à en parler

Ils n’ont pas tenu compte de la réalité technique de ses descriptions

Ils ont été incapables d’argumenter sérieusement l’inexistence d’Atlantide

 

Platon est loin d’être le seul à avoir parlé d’Atlantide

Tous les écrivains grecs qui sont allés en Egypte en sont revenus avec des bribes de connaissance sur le continent englouti

Diodore , Euripide , Eurysthée , Lucien de Samosate , et bien d’autres encore y font référence

 

Et maintenant l’auteur de la sculpture basque de Mikeldi aussi

 

Mythologie basque

Les origines des populations sont toujours visibles à travers leur mythologie

Déformée , christianisée , adaptée et réadaptée aux coutumes du moment , il reste malgré tout dans la mythologie , un petit quelque chose de l’origine

La mythologie basque n’échappe pas à la règle

 

Comme dans toutes les mythologies atlantes ou édenistes , le patron des dieux est le dieu de l’orage et son épouse , la déesse mère , est aussi déesse des serpents et des animaux sauvages

C’est aussi le cas chez les basques avec une prédominance que l’on retrouve souvent chez d’autres populations , de la déesse mère

 

Mari , Anbotoko Mari , Anbotoko Dama , Murumendiko Dama , Maya , Lezekoandrea et Loana-gorri sont les noms donnés à la déesse mère

Son époux , le dieu de l’orage , est nommé Sugaar , Sugoi ou Majue

 

Le soleil , Egu , Eguen ou Ekhi , chasse les ténèbres et la lune , Hil ou Ilargi , incarne le monde occulte , l’obscurité et la mort : On se croirait en Egypte , pardon en Atlantide …

 

S’y ajoutent des génies protégeant les troupeaux et les cultures et punissant les malfaiteurs , comme Tantugou , Silvan , Jan de l’Ours ou le Basajaun

Les nains et les lutins , les laminak (fées ) et les sorginak ( sorcières ) complètent ce panthéon

 

Les laminak sont soit des lutins mâles , soit des femmes de taille normale dont le bas du corps est animal : Pieds palmés , pattes de poules , sabots de chèvre ou queue de poisson

Les laminak gardent des trésors dans leurs grottes et surtout de l’or

 

Mayas du Pérou

La réalité de l’histoire se retrouve dans le nom des dieux

Le dieu Maya est le mêmes pour tous les mayas : mayas des indes , mayas du Pérou et du Chili ( les mayas de l’ouest ) , mayas du Mexique et d’Amérique centrale ( les mayas de l’est ) , et mayas des basques

 

De plus les incas , successeur des mayas en Amérique du sud de l’ouest , nommaient la déesse mère : « Idolos de los ingas, Inti Huana Cauri Tombo Toco » selon Guaman Poma en 1615

La déesse mère basque s’appelle aussi Loanna Gorri Anbotoko

Elle réside dans la grotte d’Anboto

 

La probabilité que ces noms de dieux soient phonétiquement identiques ne peut pas être un hasard

 

La société basque

La société basque comme les sociétés atlantes et édenistes , n’est que rarement matriarcale ou patriarcale

La place de la femme est en égalité avec celle de l’homme

 

Mais le christianisme va changer tout cela …

 

Les principales différences sont en réalité sociales

Les partisans du patriarcat on trop souvent comparé un homme d’une classe supérieure avec une femme de classe sociale inférieure pour affirmer la supériorité de la place de l’homme

 

 

Le peuple basque

Vous l’avez compris , le peuple basque s’est constitué avec une multitude de populations de cultures et de langues différentes

Un peu les Etats-Unis du pays basque

 

Ils avaient tous en commun le désir de liberté et d’indépendance envers le gouvernement central

La liberté , c’est possible , mais ça se paye et cher :

Ils se sont retrouvés , seuls , sans aide extérieure , sans infrastructures , dans un environnement hostile et un climat montagnard rude

 

Ils n’ont pas eu recours au communautarisme , ce qui aurait causé leur extinction

C’est bien ce qu’avait envisagé le gouvernement central lorsqu’il leur a accordé ces territoires

Ils ont choisi de se serrer les coudes les uns et les autres et de créer une société clanique :

La famille , c’est un clan

Et c’est le même principe à tous les échelons de leur société

 

Ils ont été isolés presque 4000 ans et ont amalgamé leur système de société comme du béton armé

C’est ce qui les a sauvegardés contre 1500 ans de christianisation forcenée

 

Mais depuis une bonne centaine d’année ils ont à subir comme toutes les autres populations du monde , une globalisation acharnée à manipuler les sociétés

Mais grâce à leur communauté clanique , ils y ont mieux résisté que les autres

C’est ce qui fait qu’aujourd’hui , les basques peuvent être fiers d’être toujours basques

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Advertisements

A propos DOUGLAS MOONSTONE

money is the human predator
Cet article a été publié dans basque, Durango, El Portalón, génétique basque, idole mikeldi, langue basque, les basques, Non classé, origine des basques, pays basque, peuple basque, Seth, svastika basque. Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s