DESTINATION TERRE 6 , Exodes et rescapés , 2ème partie , Les peuples de la mer , Chapitre 15 : Les iles du Cap Vert

DESTINATION TERRE 6 , Exodes et rescapés

2ème partie , Les peuples de la mer

Chapitre 15 : Les iles du Cap Vert

 

 

Les iles du Cap vert

Les dix iles de l’archipel du Cap vert se trouvent à près de 2000 kms au sud des Canaries et à environ 500 kms à l’ouest du Sénégal

Les iles du Cap vert font partie de la Macaronésie

 

L’archipel est d’origine volcanique mais on y trouve des vestiges de terrains sédimentaires ce qui prouve qu’elles ont été reliées au continent africain

 

L’isolement de l’archipel n’est qu’apparent :

Les Caraïbes se trouvent juste en face , de l’autre côté de l’Atlantique et un courant marin provenant de l’ouest y aboutit

De la végétation et des troncs d’arbres provenant des Amériques s’échouent régulièrement sur les plages ouest des îles

 

Les haut-fond sont constitués de plateaux reliant les îles , ce qui permet de dire que toutes les iles ont dû être reliées entre elles avant que l’eau ne monte ou que les terres soient englouties

 

L’effondrement du volcan Fogo , il y a 73.000 ans , a provoqué un tsunami avec des vagues de 240 mètres de haut

 

Histoire moderne des iles du Cap vert

Les îles étaient inhabitées avant 1456 , quand le portugais Alvise Cadamosto découvrit l’île du Cap-Vert

Diogo Dias et Antonio Noli , capitaines d’Henri le Navigateur , explorèrent la totalité de l’archipel les années suivantes

 

En 1462 fut fondée Ribeira Grande qui s’appelle aujourd’hui Cidade Velha

 

Les Portugais s’en servirent de base pour exporter des esclaves depuis la côte ouest africaine

L’archipel situé sur les grandes voies commerciales entre l’Afrique , l’Europe et les Amériques , s’enrichit grâce au commerce au cours du 16ème siècle

Sa prospérité attira les pirates , dont Francis Drake qui saccagea Ribeira Grande en 1582 et 1585

Ribeira Grande , de nouveau attaquée , cette fois par les français en 1712 , céda sa place de capitale à Praia

 

La colonie , escale sur les routes maritimes des Indes et de l’Australie , continue son expansion jusqu’au 19ème siècle

Au cours du 20ème siècle , plusieurs famines décimèrent la population

Le pays devient indépendant en 1975

 

Compte tenu de la situation économique du pays , de nombreux capverdiens émigrèrent à l’étranger , constituant une diaspora supérieure en nombre à la population résidente du pays

 

Pétroglyphes des iles du Cap vert

Le botaniste Chevalier , 1873 – 1956 , qui a effectué 25 ans de recherche au Cap Vert , releva 5 sites de pétroglyphes , remarqua de possibles « dolmens » sur Santiago , Fogo , et Santo Antao et des habitations troglodytiques modernisées sur Santiago et Fogo

d_2004_11190003a

Pedra da Nossa Senhora , Ribeira do Penedo , San Antao , Cabo Verde

Photo http://www.bela-vista.net/Pedra-Nossa-Senhora-e.htm

 

Sur l’ile de San Antao :

« Nous avons été plus heureux à l’île de San Antao. On nous avait dit qu’il existait, près du village de Janela, près de l’extrémité Est de l’île, une inscription que personne n’était parvenu à déchiffrer. Nous nous sommes rendus de Pombas à Janela en suivant la côte.

Janela est un petit port à l’embouchure de la rivière Penedo. En remontant cette rivière, où l’eau coule toute l’année entre les blocs de pierre, à 1 km à peine de la mer, on arrive à un endroit où la rivière, large de 5 à 6 m, est déjà resserrée dans une vallée assez étroite ; on observe sur la rive gauche, à 15 m environ du lit, un énorme monolithe de 3 m 50 de haut, de 4 m de large, reposant sur un soubassement rocheux sortant du sol de 30 à 40 cm. La face de ce monolithe tournée vers la mer porte, à environ 2 m de hauteur, deux inscriptions avec des signes différents de notre alphabet (caractères runiques ?). L’inscription principale non mutilée se trouve à gauche quand on regarde la mer et les caractères, en particulier une espèce d’ S, sont encore très visibles. Elle a environ 35 cm de long et 20 cm de haut. Les lettres sont gravées en creux le tout est entouré d’un cadre grossier, irrégulier.

L’inscription de droite, en caractères analogues, est en partie effacée parce qu’on lui a superposé, également en creux, une croix avec piédestal qui a fait disparaître en partie les caractères de l’inscription préexistante.

Ceux-ci, de même que la croix, sont certainement très anciens comme en témoignent les lichens qui recouvrent les rainures gravées dans la pierre. Tout près du monolithe, en se rapprochant du lit du ruisseau, existe une sorte de dolmen formé de deux grosses pierres posées à plat sur des blocs de soutènement et limitant une chambre d’environ 40 cm. de haut et de 1 m. 50 de large. »

L’historien Wolfel identifia une des lignes du pétroglyphe comme une écriture linéaire crétoise

 

Sur l’ile de San Antao :

« (Il existerait) aussi des inscriptions analogues à celles de Janela au NW de l’île (près de la Rib. Altomira ou aux environs ?).

Sur l’ile de Boa Vista :

« M. F. BONNAFOUS m’apprit que les jeunes gens de Sal Rei racontaient avoir observé en escaladant le roc de Rochinha, massif de phonolites qui se dresse à 96 m. au-dessus de la mer, à 1 km au N de Sal Rei, des inscriptions sur la pierre. Je les ai vainement recherchées. »

 

Sur l’ile de Maïo :

« A l’embouchure de la Ribeira D. Joao, il existait aussi une vieille inscription rupestre. Nous nous y sommes rendus et avons trouvé dans la falaise sur la rive gauche seulement une croix portugaise peinte en noir et paraissant ancienne, mais aucune inscription »

 

Sur l’ile de Sao Nicolau :

« Il existe une inscription (Rocha escrita) près de l’embouchure de la Rib. Prata, au NW de l’île (entre Prata de Pau et Prata Espechim)

 

Mégalithes des iles du Cap vert

Mr. Chevalier nous parle ensuite des « dolmens » des Iles du Cap Vert :

Au nord de l’île de Santiago

Sur l’île de Fogo près de Ribeira Lomba et à Nhuco

A Santo Antao dans le cratère de Cova

 

Les AMM

Comme le disent si bien les moines bouddhistes , un menhir c’est l’énergie de la terre qui rejoint celle du ciel

Les mégalithes ont surtout été implantés pour intervenir sur le climat

 

Lors de la guerre des kelts contre les atlantes , les égyptiens vont s’allier à eux pour la même raison :

Ils ne veulent plus payer l’impôt à Atlantide

Alors ils vont utiliser les mégalithes comme une arme et ériger des AMM

 

Un petit rappel :

Les AMM , Amplificateur de Marée de Magma , permettent d’intervenir sur la marée qui affecte le magma

Ce sont des lignes de mégalithes , de plus de 1000 kms de long , qui vont canaliser l’énergie cumulée de la terre et de l’espace pour augmenter l’énergie marémotrice du magma et ainsi créer une vague déferlante

La vague ainsi créée , va enfler pour devenir un tsunami de lave qui va déborder de la faille dorsale de l’Atlantique

 

Les kelts ont érigé 3 lignes d’AMM :

Depuis la Russie jusqu’en Irlande , en passant par Stonehenge

Depuis la Russie jusqu’en Bretagne , en passant par Locmariaquer , Carnac et l’ile du Er Lannic

Depuis l’Anatolie jusqu’en Galice

 

Les égyptiens ont érigé 2 lignes d’AMM :

Depuis l’Arabie jusqu’au Maroc

Depuis l’Arabie jusqu’aux iles du Cap Vert , en passant par l’Ethiopie et jusqu’en Sénégambie

 

Ils ont mal calculé la puissance de cette arme car ils auraient dû obtenir un tsunami qui aurait suffisamment détruit Atlantide pour leur permettre de récupérer les infrastructures

La puissance obtenue avec les 5 lignes d’AMM activées a écarté la faille de la dorsale atlantique et a englouti les deux grandes iles

Il n’est plus resté émergé que l’Islande et les Açores

La technologie des dieux avait disparu

 

Après cela ils ont du désactiver les AMM

Voir DESTINATION TERRE 2 , Les dieux atlantes

 

Histoire ancienne des iles du Cap vert

Les iles du Cap vert sont la continuité du Cap Vert du Sénégal

Peut-être même qu’ils ont été reliés

La mythologie grecque décrit ces iles comme étant celles des Hespérides

 

Dans les temps anciens , avant – 3000 , les iles du Cap vert ont été le terminal du 5ème AMM

C’est pourquoi l’on retrouve des mégalithes sur les iles : Cromlechs , menhirs et dolmens

Voir DESTINATION TERRE 3 , La dissolution des dieux

 

Vers – 3000 , les AMM sont activés et Atlantide est englouti

Il va sans dire que cet évènement va déclencher un énorme tsunami et on peut penser que les traces de la vague de 240 mètres correspondent à cet engloutissement

Platon nous relate l’avoir ressenti en Grèce

 

En effet , le résultat est que les mégalithes ont été emportés et disséminés , et cela ce n’est pas le précédent tsunami d’il y a 73000 ans qui a pu le provoquer

 

Les traces des 2 vagues ont pu se superposer , ce qui ne nous permet pas de dire laquelle est la plus importante :

Celle de l’effondrement du volcan Fogo ou celle de l’engloutissement d’Atlantide

Mais elles toutes deux dû avoir environ la même ampleur

 

Ensuite après – 3000 , les mayas , ayant perdus le contact , et pour cause avec Atlantide , ont besoin d’une base terrestre auprès des autres atlantes et peuples de la mer

Ils vont donc inspecter les iles de Macaronésie , c’est pourquoi on trouve des pétroglyphes sur les iles du Cap vert

Comme l’ont fait les tokhariens d’Austronésie , les pétroglyphes sont disposés aux embouchures des rivières pour fournir des informations

Mais finalement ils vont choisir de s’installer aux Canaries

Voir DESTINATION TERRE 3 , La dissolution des dieux

et DESTINATION TERRE 4 , Les tokhariens

 

Vers – 1200 , avec le déclin des peuples de la mer , les comptoirs atlantes vont être occupés par les phéniciens

 

Puis vers le 1er millénaire après J.C. , on y signale les arabes

Une légende locale contée par l’historien Jaime Cortesão nous dit que les arabes ont visité une île appelée « Aulil » ou « Ulil » où ils récoltèrent du sel dans des marais salants naturels

Il pourrait s’agir de l’île de Sal

 

Entre la ville de Sal Rei et l’ile de Sal Rei , les images satellites semblent montrer de possibles structures humaines ou portuaires englouties

Une exploration sous-marine serait indiquée , ne serait-ce que pour lever toute ambiguïté

Advertisements

A propos DOUGLAS MOONSTONE

money is the human predator
Cet article a été publié dans AMM, Cap Vert, Non classé, Sal, Santo Antao. Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s